11/07/18

Petit manuel de résistance contemporaine - Cyril Dion - Editions Actes Sud

Agir pour résoudre les problèmes urgents : le réchauffement climatique, la disparition des insectes, l’explosion des inégalités, les migrations forcées, la gestion des déchets…

Tels sont les conseils de l’auteur pour sauver notre planète !

RÉSUMÉ

Que faire face à l’effondrement écologique qui se produit sous nos yeux ?

Dans ce petit livre incisif et pratique, l’auteur s’interroge sur la nature et sur l’ampleur de la réponse à apporter à cette question.

Ne sommes nous pas face à un bouleversement aussi considérable qu’une guerre mondiale ?

Dès lors, n’est-il pas nécessaire d’entrer en résistance contre la logique à l’origine de cette destruction massive et frénétique de nos écosystèmes, comme d’autres sont entrés en résistance contre la barbarie nazie ?

Mais résister contre qui ?

Cette logique n’est-elle pas autant en nous qu’à l’extérieur de nous ?

Résister devient alors un acte de transformation intérieure autant que d’engagement sociétal…

Avec cet ouvrage, Cyril Dion propose de nombreuses pistes d’actions : individuelles, collectives, politiques, mais, plus encore, nous invite à considérer la place des récits comme moteur principal de l’évolution des sociétés.

Il nous enjoint de considérer chacune de nos initiatives comme le ferment d’une nouvelle histoire et de renouer avec notre élan vital.

À mener une existence où chaque chose que nous faisons, depuis notre métier jusqu’aux tâches les plus quotidiennes, participe à construire le monde dans lequel nous voulons vivre.

Un monde où notre épanouissement personnel ne se fait pas aux dépens des autres et de la nature, mais contribue à leur équilibre…

Lien Editions Actes Sud

Petit manuel de résistance contemporaine

Cyril Dion

Editions Actes Sud : 15 €

© Editions Actes Sud

petit manuel de resistance contemporaine

Posté par Le Blog de Moon à 02:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

06/03/14

Le maquis de Glières - Mythe et réalité - Claude Barbier - Editions Perrin

 

La 1ère bataille de la Résistance n’a pas eu lieu à Glières : déconstruction d’un mythe !

Une division allemande engagée, 200 à 300 morts allemands, autant de blessés, tel est le bilan qu'une certaine littérature présente de l'un des plus hauts faits de la Résistance à l'occupant allemand.

Mais si la réalité démentait la légende ?

Jusqu'à l'heure actuelle, aucune recherche sur cette "Grande et simple histoire" (André Malraux), n'avait été entreprise sur la base d'archives provenant tant de France, d'Allemagne, de Grande Bretagne ou de Suisse que des Etats Unis.

La découverte de nombreux documents d'époque comme les entretiens conduits auprès des derniers témoins permettent de contester l'extravagance de certains bilans.

Loin d'avoir été le théâtre d'un combat acharné, Glières se présente comme le rassemblement de jeunes hommes, essentiellement des réfractaires au STO, qui ont trouvé refuge sur un plateau enneigé afin de fuir la répression qui régnait en vallée.

Cette concentration humaine sur le plateau de Glières amène Londres à lancer 3 parachutages d'armes sur Glières.

L'incapacité des forces vichystes à conclure le siège amène l'aviation puis les chasseurs alpins allemands à prendre les choses en main.

Mais, lorsque les Allemands prennent pied sur le Plateau, celui ci est vide !

Si le bilan humain de la "Bataille de Glières" est modeste (1 soldat allemand tué accidentellement, 2 maquisards tués et 1 blessé), une répression particulièrement sévère succède à la dispersion du maquis et provoque une centaine de victimes résistantes.

Glières est donc avant tout un crime de guerre, maquillé en victoire militaire par le gouvernement de Vichy et notamment par Philippe Henriot qui jamais n'évoque la moindre participation allemande.

Au delà de l'histoire d'un épisode de la Seconde Guerre Mondiale, cette recherche, fruit d'une thèse soutenue en Sorbonne et dédiée à un maquis légendaire fait le point sur la création des maquis, leurs conditions d'existence, leurs soutiens, et la répression qu'ils ont subie.

Elle décrypte également la mémoire d'un site qui, depuis 70 ans, a suscité commémorations et visites officielles tout en engendrant une littérature qui a trop souvent privilégié les attraits de l'épopée sur les rigueurs de l'histoire…

Résumé

La légende affirme que le plateau de Glières aurait été le lieu de la "Première Bataille de la Résistance".

Situé au coeur de la Haute Savoie, Glières servit, il est vrai, de refuge aux réfractaires du STO, puis devint un lieu de réception pour les parachutages entre le 31/01/1944 et le 26/03/1944.

Après que Vichy eut essayé, mais en vain, de liquider cette concentration maquisarde, la Wehrmacht prit les choses en main.

S'ensuivit une féroce répression, conduite par les policiers allemands de la Sipo SD.

Les plus hautes personnalités de l'Etat n'hésitent pas à se déplacer dans ce haut lieu de la Seconde Guerre Mondiale.

Mais à quoi rendent-elles hommage ?

La bataille a-t-elle vraiment opposé une division allemande à un demi millier de maquisards ?

Les archives enfin disponibles permettent d'éclairer sous un jour neuf cet épisode et de remanier la trame légendaire véhiculée par une littérature plus encline à privilégier la mémoire que l'Histoire.

Et par delà les événements de Glières, cette recherche exemplaire amène à réfléchir, dans un cadre plus large, aux maquis ainsi qu'à leur environnement, à définir leurs forces mais aussi leurs faiblesses…

 

Lien Editions Perrin

 

Le maquis de Glières - Mythe et réalité

Claude Barbier

Editions Perrin : 24,50 €

 

© Editions Perrin

 

le maquis de glieres

 

Posté par Le Blog de Moon à 11:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,