22/09/17

Humour - Un élève pas très motivé...

photo tableau eleve

Posté par Le Blog de Moon à 01:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

16/09/17

Ecole de Traîneau à Chiens - Husky Adventure - VIDEO

Tentez l’aventure de balades en traîneau avec de superbes chiens !

Husky Adventure : authenticité, communion avec la nature et les chiens.

Une nouvelle approche de la montagne faite de complicité.

Hiver

Baptême en traîneaux, laissez-vous guider pour un moment de complicité avec les chiens.

Initiation à la conduite d'attelage.

Installez-vous aux commandes de votre propre traîneau.

Week End Eté

Cani Randonnée.

Visite du chenil.

Une expérience inoubliable faite d'harmonie, à vivre en solo ou en famille…

husky adventure

husky adventure

Lien Husky Adventure

husky adventure

Ecole de Traîneau à Chiens

© Husky Adventure

Posté par Le Blog de Moon à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28/04/17

L'école en prison - Une porte de sortie - Cécile de Ram et Sylvie Paré - Editions du Rocher

Le témoignage passionnant de 2 enseignantes dévouées à la cause des exclus.

"Un ouvrage de qualité qui rappelle l'action importante que mènent des enseignants chaque jour en prison, et qui touchera, je l'espère, un grand nombre de lecteurs". Robert Badinter

RÉSUMÉ

Les uns ont quitté l'école en primaire, d'autres après le lycée, d'autres encore sont illettrés.

Incarcérés pour braquage, trafic de drogue, terrorisme, homicide ou viol.

Pas évident de faire cours à un public aussi hétérogène, mais l'expérience a prouvé que rien n'est impossible.

Sylvie et Cécile enseignent à la maison d'arrêt de Nanterre depuis plus de 10 ans.

Avec toujours la même passion, la même foi, la même énergie, mais aussi une infinie patience, une dose d'humour, une forte capacité d'adaptation.

Grâce à elles, le français, les mathématiques et l'histoire ont trouvé un nouvel écho auprès de cette population carcérale.

Sylvie et Cécile réussissent à transmettre à leurs élèves une image positive de l'école, à leur redonner confiance en eux, en leur capacité d'apprentissage.

Certains détenus se découvrent même une plume, une sensibilité littéraire, grâce aux ateliers d'écriture, aux rencontres qu'elles organisent avec des romanciers, aux livres que Bernard Pivot leur offre, à chaque rentrée littéraire, pour agrémenter leur bibliothèque…

Lien Editions du Rocher

L'école en prison - Une porte de sortie

Cécile de Ram et Sylvie Paré

Editions du Rocher : 16,90 €

© Editions du Rocher

l ecole en prison

Posté par Le Blog de Moon à 02:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

24/01/17

La fabrique du crétin - La mort programmée de l’école - Jean Paul Brighelli - Editions J.C. Gawsewitch - + VIDEO

Jean Paul Brighelli analyse avec une lucidité féroce, sans nostalgie exagérée, cette école de la réussite devenue si souvent école de l'échec programmé et donne des solutions pour une école de demain.

Normalien, agrégé de Lettres, il a, du collège à l'université, parcouru l'essentiel du paysage éducatif.

Longtemps impliqué dans l'édition scolaire et parascolaire, il en démonte au passage les mécanismes et les intérêts convergents…

RÉSUMÉ

Nos enfants ne savent plus lire, ni compter, ni penser.

Le constat est terrible, et ses causes moins obscures qu'on ne veut bien le dire.

Un enchaînement de bonnes intentions mal maîtrisées et de calculs intéressés a délité en une trentaine d'années ce qui fut l'un des meilleurs systèmes éducatifs au monde.

Faut-il incriminer les politiques, les profs, les parents, les syndicats, les programmes ?

En tout cas, la Nouvelle Pédagogie a fait ses "preuves" : l'école a cessé d'être le moteur d'un ascenseur social défaillant.

Ceux qui sont nés dans la rue, désormais, y restent.

Dès lors, que faire ?...

Lien Editions Jean Claude Gawsewitch

La fabrique du crétin

La mort programmée de l’école

Jean Paul Brighelli

Editions Jean Claude Gawsewitch : 17 €

© Editions Jean Claude Gawsewitch

la fabrique du cretin

Posté par Le Blog de Moon à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

18/09/16

L'école fantôme - Robert Redeker - Editions Desclée de Brouwer

La destruction de l'École peut se dire en quelques mots : notre École est devenue une École méduse, une École gélatineuse, aux professeurs et instituteurs changés en animateurs socioculturels et gentils organisateurs du vivre ensemble, bref en urgentistes du libéralisme.

Quel est le sens de ce désastre ?...

RÉSUMÉ

Il est un lieu commun de dire que la crise de l'École indexe une crise de la société.

Mais il faut prendre au sérieux le propos de Péguy, qui se montre plus profond que les travaux des sociologues et les réflexions des journalistes, en la comprenant comme une crise de vie.

C'est moins la société qui est en crise, que la vie.

Nous traversons une crise de la vie humaine, une crise de l'homme.

Non de la vie sociale, non de la vie biologique, qui à leur façon passent par une crise aussi, mais de la vie en tant que vie humaine.

Autrement dit : c'est l'homme, dans l'humanité de sa vie, qui est en question dans la triple crise épinglée par ce livre, crise de l'enseignement, crise de l'École, crise de l'éducation.

C'est parce qu'on ne sait plus ce qu'est un homme, ce qu'est la vie humaine, ni non plus ce qu'est la mort humaine, qu'on ne sait plus ce qu'est l'École, ce qu'est l'éducation…

Lien Editions Desclée de Brouwer

L'école fantôme

Robert Redeker

Editions Desclée de Brouwer : 17,90 €

© Editions Desclée de Brouwer

l ecole fantome

Posté par Le Blog de Moon à 09:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

25/10/15

Longtemps je me suis ennuyée à l'école - Lola Vanier - Editions Max Milo

Lola Vanier dresse, au travers d’histoires vécues et relatées avec humour, un véritable plaidoyer pour une métamorphose de l’école : celui de l’élève…

Résumé

"Un prof écœuré qui le fait payer à ses élèves.

Des élèves perdus qui s’en prennent aux enseignants.

Des enseignants désabusés qui finissent par accuser les parents.

Des parents méfiants qui finissent par mépriser les enseignants.

C’est à dire un cercle vicieux sans fin qui nous mènera sans doute à l’implosion.

Ce livre est le témoignage fidèle de près de 20 années d’institution scolaire.

J’ai souhaité ici relier les chiffres avec la réalité que j’ai vécue, comme j’aimerais également relier élèves et enseignants, que l’on a peut être trop tendance à opposer"…

Lien Editions Max Milo

Longtemps je me suis ennuyée à l'école

Lola Vanier

Editions Max Milo : 18 €

© Editions Max Milo

longtemps je me suis ennuyee a l ecole

Posté par Le Blog de Moon à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24/09/15

Je veux faire battre le cœur de l'école - Albéric de Serrant et Emile Refait - Editions Jean Claude Lattès

Une école pas comme les autres, un exemple à suivre !

Le cours Alexandre Dumas (Ecole privée hors contrat) fait partie de ces écoles qui changent la vie des élèves et qui fait naître des vocations, des passions, la curiosité.

Albéric de Serrant nous raconte son parcours, celui d’un élève confronté à l’échec et aux fautes d’orthographe, celui d’un homme qui devait devenir prêtre et qui est finalement mari et père de 5 enfants, celui d’un directeur qui doute, qui cherche, et qui parvient à dénicher le talent que chaque enfant a en lui…

Résumé

Le cours Alexandre Dumas accueille cette année 108 enfants, de la maternelle à la 3ème.

L’école est située à Montfermeil, à 2 pas de Clichy sous Bois et de la Cité des Bosquets où avaient débuté en 2005 des émeutes qui avaient embrasé les banlieues.

10 ans plus tard le quartier a changé, et l’école en préfabriqué fait partie de ce vaste chantier.

Elle a pour devise : Eduquer, Instruire, Cultiver, Orienter, des mots qui trouvent un écho particulier ici.

L’enjeu est considérable : redonner le goût d’apprendre à des élèves déscolarisés ou démotivés, s’adapter à chaque enfant en fonction de son parcours et de son rythme, créer de l’harmonie au sein de classes diverses avec des enfants venant de tous les horizons.

Albéric de Serrant nous raconte avec la passion qui l’anime la genèse de cette aventure exceptionnelle, comment cette école est née, qui sont les professeurs qui l’animent avec lui, leurs parcours atypiques, leur vocation, quelles méthodes ont été testées et retenues, quelles règles se sont imposées pour structurer la journée des élèves.

Les rituels ont toute leur importance : chaque lundi dans la cour de l’école les objectifs de la semaine sont énoncés par le directeur, chaque matin dans cette même cour les élèves, en uniforme, assistent à la levée du drapeau, chaque midi pour les élèves, après le repas (préparé par les parents), c’est le temps des "Services" : vaisselle, coup de balai dans la cour, chaque soir le directeur rend ses "Avis" toujours devant l’ensemble des élèves…

Lien Editions Jean Claude Lattès

Je veux faire battre le cœur de l'école

Albéric de Serrant et Emile Refait

Editions Jean Claude Lattès : 19 €

© Editions Jean Claude Lattès

je veux faire battre le coeur de l ecole

Posté par Le Blog de Moon à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24/04/15

La classe pipelette - Susie Morgenstern - Editions L’Ecole des Loisirs

 

Comment réussir à faire la classe quand on a en face de soi les élèves les plus bavards du Monde ?

En inventant les stratagèmes les plus fous pour leurs couper le sifflet !

Un ouvrage recommandé aux écoliers de 6 à 10 ans…

Résumé

Du silence !

Dans sa classe, Catherine la maîtresse ne rêve que de cela.

Un peu de silence.

Ce serait tellement plus simple pour apprendre et progresser si ses élèves savaient se tenir tranquilles.

Mais non, les bavards n’arrêtent jamais…

Alors Catherine est prête à essayer toutes les méthodes pour parvenir à ses fins.

Y arrivera-t-elle ?...

Lien Editions L’Ecole des Loisirs

La classe pipelette

Susie Morgenstern

Editions L’Ecole des Loisirs : 8,50 €

© Editions L’Ecole des Loisirs

la classe pipelette 1

la classe pipelette 2

 

Posté par Le Blog de Moon à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

26/03/15

L’école française et l'islam - L‘histoire d‘un professeur d‘Histoire victime du terrorisme intellectuel - Louis Chagnon

 

Louis Chagnon, professeur certifié d’Histoire, victime d’un lynchage politico médiatique depuis 2003 pour avoir osé enseigner à ses élèves la vérité historique sur la vie de Mahomet, décrit dans cet ouvrage le cauchemar qu’il a subi, prisonnier d’une machine infernale mise en place par une poignée de musulmans aidés du M.R.A.P. et de la L.D.H.

Il raconte son combat laïc pour briser le politiquement correct qui nous muselle…

Résumé

"J’ai enseigné l’Histoire et la géographie au collège Georges Pompidou de Courbevoie en septembre 2003, puis le 1er octobre j’ai quitté l’Education Nationale pour intégrer le ministère de la Défense à ma demande.

Quelques jours auparavant, j’avais donné des cours sur l’Histoire du monde musulman, dans lesquels j’avais révélé à mes élèves que Mahomet avait été un voleur pour avoir pillé les caravanes de la Mecque, et un assassin, en faisant égorger 600 à 900 juifs en 1 jour, en référence au massacre de la tribu juive des Qurayzah en mai 627.

Après mon départ de l’Education Nationale, j’ai appris qu’un collectif de parents d’élèves s’était constitué contre moi pour demander ma suspension de l’Education Nationale, en raison de mon cours sur le monde musulman en classe de 5ème.

Une pétition avait été remise au principal du collège où on m’accusait de racisme anti musulman et d’avoir dit que "Mahomet va se transformer en voleur et en assassin, il va imposer sa religion par la terreur, il fait exécuter 600 à 900 juifs par jour".

Plusieurs articles avaient déjà paru sur l’affaire dans les journaux le Parisien, Métro et sur Internet, sans que je sois au courant...!

En fait, la pétition en question était signée par 7 personnes dont 2 seulement étaient des parents de mes élèves de 5ème.

Ce collectif de musulmans était dirigé par Monsieur Kamel Zmit, médecin anesthésiste et sa femme Madame Nora Zmit responsable du service des permis de construire à la mairie de Courbevoie qui étaient les parents d’une élève de 6ème Yasmine Zmit dont je n’avais jamais été le professeur.

Lorsque j’ai pu avoir accès aux feuilles de cours plusieurs mois plus tard, au rectorat de Versailles, j’ai vu que quelqu’un avait ajouté à la main les mots "par jour" sur la feuille de l’élève Ramy El Hoss dont le parent avait signé la pétition, la falsification (attestée plus tard par une analyse graphologique et scientifique) avait pour but de me discréditer en tant que professeur d’Histoire.

L’Education Nationale loin de me soutenir m’a poursuivi et a imposé la censure musulmane sur l’école laïque de la République française.

Le 5 novembre 2003, le rectorat de Versailles, sur la pression du collectif de parents musulmans, a ordonné la suppression des pages concernant le cours, qui ont donc été arrachées des cahiers par les élèves eux mêmes.

Mon cours, rigoureusement exact du point de vue historique, a donc subi une censure religieuse musulmane et cette censure a été exécutée par les fonctionnaires de la République !

Enfin, le 17 novembre 2003, une lettre de Daniel Bancel, recteur de l’Académie de Versailles, proche de l’ancien ministre socialiste Lionel Jospin, m’informait qu’une procédure disciplinaire était engagée contre moi à la suite d’un rapport fait par un inspecteur pédagogique qui ne m’avait jamais vu ni parlé.

L’inspecteur pédagogique Paul Stouder estimait dans ce rapport que, comme tous les nomades, les tribus arabes pratiquaient la razzia et qu’on ne pouvait pas qualifier cette pratique de vol.

Pire encore, il affirmait que dans l’islam, la lutte contre les marchands de la Mecque avait été la première forme de la guerre sainte, ce qui la rendait légitime.

Ainsi, pour cet inspecteur, fonctionnaire de l’Etat français, les meurtres musulmans sont légitimes quand ils sont exécutés dans le cadre du Djihad !

Il passait sous silence le massacre de la 3ème tribu juive de Médine et m’accusait aussi de "racisme anti musulman".

Je suis donc passé devant un conseil de discipline et, à ma stupéfaction, le rectorat a argué de la phrase tronquée et falsifiée du collectif d’activistes musulmans sans apporter aucun document original qui m’aurait permis de mettre en évidence cette escroquerie.

J’ai bien été obligé de constater que le rectorat était complice de ces individus.

J’ai écopé d’un blâme pour "formulation simpliste" et "attitude de provocation ou maladresse".

Pour autant, le conseil de discipline n’a pas retenu l’accusation de racisme de l’inspecteur pédagogique et a reconnu la véracité historique des faits enseignés.

La conclusion s’impose d’elle même : le fait d’affirmer que quelqu’un qui a égorgé plusieurs centaines de juifs est un assassin, est donc pour le rectorat de Versailles, une "provocation ou une maladresse".

Même si cette sanction est minime, je ne l’ai jamais acceptée.

J’ai donc entamé une procédure en 2004 auprès du Tribunal Administratif pour contester le blâme.

L’administration de l’Education Nationale n’a pas été la seule à me poursuivre car le collectif musulman avait également saisi le MRAP et la Ligue des Droits de l’Homme.

Ceci a donné lieu à une campagne médiatique qui me présentait comme un "islamophobe", un "raciste anti musulman".

La plainte de la LDH a finalement été rejetée par le Parquet de Nanterre, et le MRAP, devant le Tribunal Correctionnel de Nanterre où il avait réussi à me faire traîner en mars 2004, a finalement renoncé à me poursuivre, en arguant que le blâme du conseil de discipline m’avait sanctionné "à la hauteur de la gravité des faits", induisant ainsi que j’avais été sanctionné pour "racisme" par le conseil de discipline et Kamel Zmit ajoutant que le blâme avait été voté à l’unanimité.

Tout ceci était parfaitement faux et j’ai donc poursuivi pour diffamation tous ceux qui m’avaient attaqué, à savoir Kamel Zmit, Jean Claude Dulieu, responsable de la communication externe du MRAP et Mouloud Aounit, secrétaire général du MRAP.

Celui ci déclarera à la télévision le 13 janvier 2005 que le délit de blasphème devait être réintroduit en droit français !

Tout enseignement critique de l’islam serait ainsi légalement interdit et passible de poursuites pénales.

En première instance, début 2005, la diffamation a bien été reconnue mais les prévenus, Mouloud Aounit, Jean Claude Dulieu et Kamel Zmit ont été relaxés "au bénéfice de la bonne foi" (alors que le Tribunal avait entre les mains l’expertise graphologique du cahier d’élève falsifié) !

Je devais également verser à Kamel Zmit 500 € de dommages et intérêts sous prétexte qu’il avait été stigmatisé dans la presse comme islamiste, ce qui est une aberration juridique (la loi n’autorise pas le versement de dommages et intérêts au diffamateur par le diffamé).

En appel, en septembre 2005, le tribunal n’a pas voulu retenir la diffamation mais a supprimé les dommages et intérêts que je devais à Kamel Zmit.

En Cassation, le jugement a été confirmé.

Je n’ai donc pas pu les faire condamner.

J’ai également porté plainte pour faux et usage de faux, sur la base de la feuille de cours falsifiée mais le tribunal n’a pas donné suite.

Par contre, en 2008, le Tribunal Administratif a cassé le blâme au motif que mes propos étant historiquement exacts, il n’y avait pas de faute professionnelle : ce qui est la logique même.

Cette décision est pour moi un acte qui confirme la liberté pédagogique du professeur dont tous les collègues peuvent arguer.

Il n’en reste pas moins qu’en France, qualifier d’assassin quelqu’un qui a fait égorger 600 à 900 juifs est devenu "raciste".

Je considère donc la France comme étant devenu un Etat officiellement antisémite puisqu’un fonctionnaire français peut être sanctionné s’il qualifie d’assassin quelqu’un qui a fait égorger des centaines de juifs.

Maintenant la question reste toujours posée aux professeurs d’Histoire.

Est-il possible de transmettre la vérité historique sur le monde musulman aujourd’hui en France" ?...

Lien Editions Godefroy de Bouillon

L’école française et l'islam

L‘histoire d‘un professeur d‘Histoire victime du terrorisme intellectuel

Louis Chagnon

Editions Godefroy de Bouillon : 17,50 €

© Editions Godefroy de Bouillon

l ecole francaise et l islam

 

Posté par Le Blog de Moon à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06/02/15

Marion 13 ans pour toujours - Le harcèlement scolaire tue - Nora Fraisse - Editions Calmann Lévy

 

En France, 1 élève sur 10 est victime de harcèlement à l’école !

La violence verbale, physique ou psychologique répétée est un fléau sous estimé.

Un livre "Coup de Poing" !

Résumé

"Marion, ma fille, le 13 février 2013, tu t’es suicidée à 13 ans, en te pendant à un foulard, dans ta chambre.

Sous ton lit en hauteur, on a trouvé ton téléphone portable, attaché au bout d’un fil, pendu lui aussi pour couper symboliquement la parole à ceux qui, au collège, te torturaient à coups d’insultes et de menaces.

J’écris ce livre pour te rendre hommage, pour dire ma nostalgie d’un futur que tu ne partageras pas avec moi, avec nous.

J’écris ce livre pour que chacun tire les leçons de ta mort.

Pour que les parents évitent à leurs enfants de devenir des victimes, comme toi, ou des bourreaux, comme ceux qui t’ont fait perdre pied.

Pour que les administrations scolaires s’évertuent à la vigilance, à l’écoute et à la bienveillance à l’égard des enfants en souffrance.

J’écris ce livre pour qu’on prenne au sérieux le phénomène du harcèlement scolaire.

J’écris ce livre pour que plus jamais un enfant n’ait envie de pendre son téléphone, ni de suspendre à jamais sa vie"…

Un récit recueilli par Jacqueline Remy.

Lien Editions Calmann Lévy

Marion 13 ans pour toujours

Le harcèlement scolaire tue

Nora Fraisse

Editions Calmann Lévy : 16,50 €

© Editions Calmann Lévy

marion 13 ans pour toujours

 

Posté par Le Blog de Moon à 11:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,