15/07/17

Le livre de chevet du parent épuisé - Shiva Shaffii - Editions First

"Parent Épuisé" c’est la communauté des parents décomplexés !

Jubilatoire !

RÉSUMÉ

Sous couvert de légèreté et d’humour, le site "Parent Épuisé" traite d’un sujet essentiel : le besoin de tout parent de se sentir moins seul, de prendre du recul sur les petites galères du quotidien et de déculpabiliser dans les moments où la fatigue et l’angoisse de mal faire guettent.

Quitte à galérer, autant galérer ensemble et dans le fun !

C’est la mission du site communautaire humoristique "Parent Épuisé", qui compte déjà plus de 113.000 fans sur FaceBook après seulement 10 mois d’existence.

Le mouvement est lancé !

Retrouvez dans ce livre toutes les rubriques qui font le succès de Parent Épuisé !

Arbres décisionnels

Devez vous partir en vacances avec votre belle famille ?

Devez-vous laisser votre enfant aller en slip à l'école ?

Les petits chiffres

Etre parent rimerait-il avec être ruiné ?

Le fabuleux destin

Du paquet de feutres tout neuf.

De la paire de baskets.

Des lunettes de soleil toutes neuves…

Le traducteur

Vous lui dites "Tu as droit à 20 minutes de télé" : vous pensez "Je suis au bout du rouleau, j'ai besoin de 20 minutes de répit ou ça va partir en cacahuète".

Les infographies

La loi des 3 enfants, 9 preuves que tout parent vit dans un monde parallèle, les plus grandes peurs du parent (les poux !)…

Lien Editions First

Le livre de chevet du parent épuisé

Shiva Shaffii

Editions First : 11,95 €

© Editions First

le livre de chevet du parent epuise 1

le livre de chevet du parent epuise 2

le livre de chevet du parent epuise 3

le livre de chevet du parent epuise 4

Posté par Le Blog de Moon à 02:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

14/07/17

On ne dormira jamais - Bruce Bégout - Editions Allia

Avec ce roman d’anticipation sociale baroque, Bruce Bégout nous entraîne au bout d’une décomposition totale : celle des corps, des identités et du récit.

Car dans ce conte philosophique macabre, c’est bien la Mort, celle que l’on nie et refoule à la frontière de la ville, qui règne en grande maîtresse des métamorphoses…

RÉSUMÉ

"C’était sinistre et beau à la fois.

Mais, au fond, j’aimais ma vie souterraine.

J’y trouvais une sécurité et une température constante.

Sous terre, j’avais l’impression de vivre dans un lieu à part dont je contrôlais tous les paramètres.

Je n’étais plus exposé au monde, à ses intempéries, à ses imprévus.

Dans ma chambre au 4ème sous sol, je jouissais d’une tranquillité totale.

Je ne comprenais d’ailleurs pas pourquoi les hommes avaient abandonné les habitations souterraines pour se répandre sur terre.

Quelle raison avaient-ils de s’exposer ainsi" ?

À tout moment, le bizarre peut fissurer la réalité quotidienne.

C’est ce que découvre le directeur de L’Hôtel, un institut médico légal, en acceptant une étrange proposition : abriter dans sa morgue un club clandestin.

Aux frontières de la ville, dans ce lieu immense et déroutant, commence alors la lente dépravation de son institution et le récit de son propre effondrement mental.

Joie, quête de divertissement, oubli et angoisse cohabitent dans la chambre froide.

Les limites s’estompent entre mort et vivant, humain et animal.

Quand, au dehors, le "mal jaune" s’abat sur la ville et se propage, les cadavres s’amoncellent à L’Hôtel.

Ajoutez des meurtres et quelques lapins nains : que la fête (des morts) commence !...

Lien Editions Allia

On ne dormira jamais

Bruce Bégout

Editions Allia : 12 €

© Editions Allia

on ne dormira jamais

Posté par Le Blog de Moon à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Fairy Tale - Hélène Zimmer - Editions P.O.L

Quand le choix est encore possible, pourquoi subir une réalité agressive et destructrice ?

Pourquoi ne pas la changer ?

Pour Coralie, la vie s’est réduite à une unique et longue voie matérielle.

Elle est engluée, figée dans un système qui néantise sa volonté.

De cette impasse matérielle, affective, mentale, Hélène Zimmer rend compte grâce à l’incroyable efficacité d’une écriture, précise, violente, fouailleuse, de dialogues qui font mouche à tout coup, et d’un talent d’observation sociale rare.

RÉSUMÉ

Pour son 1er roman, Hélène Zimmer a voulu faire le portrait d’une femme rongée par le quotidien.

L’installation en couple, la naissance des enfants, les obligations financières, tous ces éléments constitutifs de la famille participent de la dégradation identitaire.

Plus les statuts s’empilent, plus les couches sociales se superposent (femme, mère, vendeuse) plus l’être se disperse, perd en épaisseur.

Coralie existe pour les autres.

Sa vie appartient à ses enfants, au père de ses enfants, à son patron.

Elle pense avoir choisi librement ce qui l’entrave.

Son histoire est celle d’un emprisonnement consenti.

Au lieu d’essayer d’échapper à la servitude, Coralie cherche à maintenir le peu d’équilibre qu’il reste du système qu’elle a fabriqué autour d’elle.

Elle résiste.

Elle ne renonce pas.

C’est une victime pugnace et endurante.

Surtout victime d’elle même.

C’est ce paradoxe qu’Hélène Zimmer met en évidence.

Lien Editions P.O.L

Fairy Tale

Hélène Zimmer

Editions P.O.L : 17 €

© Editions P.O.L

fairy tale

Posté par Le Blog de Moon à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Humour - Le bronzage du 21ème siècle...

le bronzage du 21eme siecle

Posté par Le Blog de Moon à 05:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

La silicolonisation du Monde - L'irrésistible expansion du libéralisme numérique - Eric Sadin - Editions L’Echappée

Après avoir retracé un historique de la Silicon Valley, ce livre, à la langue précise et élégante, montre comment un capitalisme d’un nouveau type est en train de s’instituer, un technolibéralisme qui, via les objets connectés et l’intelligence artificielle, entend tirer profit du moindre de nos gestes, inaugurant l’ère d’une "industrie de la vie"…

RÉSUMÉ

Berceau des technologies numériques (Google, Apple, Facebook, Uber, Netflix, etc…), la Silicon Valley incarne l’insolente réussite industrielle de notre époque.

Cette terre des chercheurs d’or, devenue après guerre le cœur du développement de l’appareil militaire et de l’informatique, est aujourd’hui le lieu d’une frénésie innovatrice qui entend redéfinir de part en part nos existences à des fins privées, tout en déclarant œuvrer au bien de l’humanité.

Mais la Silicon Valley ne renvoie plus seulement à un territoire, c’est aussi et avant tout un esprit, en passe de coloniser le monde.

Une colonisation d’un nouveau genre, portée par de nombreux missionnaires (industriels, universités, think tanks…), et par une classe politique qui encourage l’édification de valleys sur les 5 continents, sous la forme d’écosystèmes numériques et d’incubateurs de start up.

Au delà d’un modèle économique, c’est un modèle civilisationnel qui s’instaure, fondé sur l’organisation algorithmique de la société, entraînant le dessaisissement de notre pouvoir de décision.

C’est pour cela qu’il est urgent d’opposer à ce mouvement prétendument inexorable d’autres modalités d’existence, pleinement soucieuses du respect de l’intégrité et de la dignité humaines…

Lien Editions L’Echappée

La silicolonisation du Monde

L'irrésistible expansion du libéralisme numérique

Eric Sadin

Editions L’Echappée : 17 €

© Editions L’Echappée

la silicolonisation du monde

Posté par Le Blog de Moon à 04:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Image du Jour - La beauté est dans la nature...

Là, tout n’est qu’ordre et beauté, luxe, calme et volupté…

Charles Baudelaire - Les fleurs du mal

calme et volupte

Posté par Le Blog de Moon à 03:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Main basse sur les fromages AOP Comment les multinationales contrôlent nos appellations Véronique Richez Lerouge - Erick Bonnier

Véronique Richez Lerouge nous emmène aux 4 coins de la France à la rencontre des producteurs et acteurs de la filière laitière.

Sujet tabou…

Véronique Richez Lerouge, journaliste spécialisée, présidente fondatrice de l'Association Fromages de Terroirs, créatrice de la Journée Nationale du Fromage, milite depuis 16 ans pour la sauvegarde des vrais fromages, goûteux, respectueux du vivant et de la santé humaine !

RÉSUMÉ

Dès 1978, Lactalis ouvre le bal sur le terrain des fromages AOP, porteurs d'image et juteux en subventions publiques.

Camembert, puis Roquefort, la liste s'allonge et fait des émules.

D'autres industriels y prennent goût (Savencia, ex Bongrain, Soddial).

Loin de s'en inquiéter, la France, pourtant pionnière du concept d'appellation, leur donne les clés du terroir, trahissant là l'esprit même de ce qu'elle avait créé.

Laxisme, naïveté ou complicité, le constat est là.

La domination industrielle dans les AOP sous couvert de les développer, a entrainé l'uniformisation du goût, la perte de la biodiversité, la baisse de la qualité, parfois même la mise en danger de l'appellation elle même.

Comble du comble : mettre un pied dans l'appellation leur permet de siéger dans les institutions publiques en charge des appellations, leur offrant toute latitude pour favoriser leurs intérêts.

Ils s'infiltrent aussi dans les syndicats professionnels et organismes de formation pour y financer des événements, prix, voyages et concours.

La dernière prise de guerre de Lactalis en territoire normand, avec le rachat de l'un des derniers fabricants de camembert au lait cru AOP, place le géant laitier dans une position de quasi monopole, sans que l'Autorité de la concurrence n'ait levé le petit doigt.

Le groupe industriel a privatisé l'AOP !

D'autres grands noms du fromage sont menacés (Cantal - Roquefort - Ossau Iraty - Banon - Maroilles - Époisses) de voir leur label se vider de sa substance, alors que des fermiers bataillent pour continuer à fabriquer de grands fromages et donner au terroir ses lettres de noblesse, sans aide, sans label, sans subvention.

Ce sont eux qui mériteraient d'être dans la lumière !

Lien Editions Erick Bonnier

Main basse sur les fromages AOP

Véronique Richez Lerouge

Editions Erick Bonnier : 20 €

© Editions Erick Bonnier

main basse sur les fromages aop

Posté par Le Blog de Moon à 02:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,