05/09/13

Billie - Anna Gavalda - Editions Le Dilettante

 

On dirait du Boris Cyrulnik, mais en moins raffiné.

Là où Boris Cyrulnik aurait employé les mots "Gouffre" ou "Résilience", Billie, quand elle est heureuse, lâche en ricanant :

Et tac ! Encore niquée, la vie !

A chacun, ses maux et sa façon de les écrire…

Résumé

Franck, il s’appelle Franck parce que sa mère et sa grand mère adoraient Frank Alamo (Biche, oh ma biche, Da doo ron ron, Allô Maillot 38 37 et tout ça) (si, si, ça existe…) et moi, je m’appelle Billie parce que ma mère était folle de Michael Jackson (Billie Jean is not my lover / She’s just a girl etc…).

Autant dire qu’on ne partait pas avec les mêmes marraines dans la vie et qu’on n’était pas programmés pour se fréquenter un jour…

Non seulement Franck et Billie n’étaient pas programmés pour fredonner les mêmes refrains, mais en plus, ils avaient tout ce qu’il faut en magasin pour se farcir une bonne grosse vie de merde bien ficelée dans la misère, misère physique, misère morale et misère intellectuelle.

Vraiment tout.

Et puis voilà qu’un beau jour (leur premier), ils se rencontrent.

Ils se rencontrent grâce à la pièce "On ne badine pas avec l’amour" d’Alfred de Musset.

Billie a été tirée au sort pour jouer Camille et Franck, Perdican.

A un moment, dans cette scène qu’ils doivent apprendre par cœur et déclamer devant les autres élèves de leur classe, Camille lance à Franck :

Lève la tête, Perdican !

Et à un autre, un peu plus loin, Perdican finit par avouer à Billie :

Que tu es belle, Camille, lorsque tes yeux s’animent !

Eh bien voilà, tout est là et tout est dit : ce livre ne raconte rien d’autre qu’une immense histoire d’amour entre 2 vilains petits canards, lesquels, à force de s’obliger mutuellement à lever la tête et à se rappeler l’un l’autre qu’ils sont beaux, finissent par devenir de grands cygnes majestueux…

 

Lien Editions Le Dilettante

 

Billie

Anna Gavalda

Editions Le Dilettante : 15 €

 

billie

 

 

Posté par Le Blog de Moon à 09:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Madame rougit - Blush 4 couleurs - Guerlain

 

L'arme de séduction de Madame !

Un boitier noir laqué à la fermeture aimantée, qui attise toutes les convoitises.

Dans le large miroir du top, on aperçoit une poudre intrigante : un bayadère de 4 couleurs lumineuses, balayées d’un voile de plumetis blanc métallisé.

Du rose pâle pour illuminer les pommettes.

Du corail pour un teint de pêche.

Du beige pour velouter le grain de peau.

Un ton framboise pour faire monter le frais aux joues.

Adaptée à toutes les carnations, cette poudre compacte douce et légère, au délicat parfum de violette, s’applique grâce au pinceau intégré et se range dans une élégante suédine surpiquée d’un fil couleur corail assorti à l’une des 4 teintes de la poudre.

Un superbe écrin, mais, comme d'habitude, je déplore les mélanges de blush qu'il est difficile de doser et mélanger si l'on n'est pas une "Pro"...

A vous de voir !

 

Lien Guerlain

 

Guerlain - Madame rougit - Blush 4 couleurs : 55 €

 

guerlain-blush-madame-rougit_1

 

 

Posté par Le Blog de Moon à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Genesis - Sebastiao Salgado - Editions Taschen

 

Terre éternelle.

Un hommage photographique à notre planète dans son état naturel.

"Dans Genesis, mon appareil photo a permis à la nature de me parler.

Ecouter fut mon privilège"… Sebastiao Salgado

Résumé

En 1970, à 26 ans, Sebastiao Salgado se retrouve par hasard avec un appareil photo entre les mains pour la première fois.

En regardant dans le viseur, il a une révélation : brusquement, la vie prend sens.

Dès lors, même s'il lui a fallu des années de travail acharné avant d'acquérir l'expérience nécessaire pour pouvoir vivre de son travail de photographe, l'appareil photo devient l'outil par lequel il interagit avec le monde.

Sebastiao Salgado, qui a toujours préféré la palette claire obscure des images en noir et blanc, prend quelques photos couleur à ses débuts, avant d'abandonner définitivement.

Elevé dans une ferme au Brésil, Sebastiao Salgado éprouve un amour et un respect profonds pour la nature.

Il se montre aussi particulièrement sensible à la façon dont les êtres humains sont affectés par les conditions socio économiques souvent accablantes dans lesquelles ils vivent.

Des nombreuses œuvres que Sebastiao Salgado a réalisées au cours de son admirable carrière, 3 projets de longue haleine se démarquent des autres : La Main de l’homme (1993) qui illustre le mode de vie bientôt révolu de travailleurs manuels du monde entier, Exodes (2000), témoignage sur l’émigration massive causée par la faim, les catastrophes naturelles, la dégradation de l’environnement et la pression démographique, et ce nouvel opus, Genesis, résultat d’une expédition épique de 8 ans à la redécouverte des montagnes, déserts et océans, animaux et peuples qui ont jusqu’ici échappé à l’empreinte de la société moderne, les terres et la vie d’une planète encore préservée.

"Près de 46 % de la planète semblent encore comme au temps de la Genèse", fait remarquer Sebastiao Salgado.

"Nous devons sauvegarder ce qui existe".

Le projet Genesis, avec l’Instituo Terra de Salgado cherchent à montrer la beauté de notre planète, à inverser les dommages qu’on lui a infligés, et à la sauvegarder pour les générations futures.

Au cours de 30 voyages, à pied, en petit avion, en bateau, en canoë et même en ballon, par une chaleur extrême ou un froid polaire et dans des conditions parfois dangereuses, Sebastiao Salgado a réuni des images qui nous montrent la nature, les peuples indigènes et les animaux dans toute leur splendeur.

Maîtrisant le monochrome avec un talent qui rivalise avec celui du virtuose Ansel Adams, Sebastiao Salgado fait entrer la photographie noir et blanc dans une autre dimension.

Les nuances de tons de ses œuvres, le contraste entre le clair et l’obscur, évoquent les tableaux de vieux maîtres comme Rembrandt et Georges de la Tour.

Que découvre-t-on dans Genesis ?

Les espèces animales et les volcans des Galapagos.

Les manchots, les lions de mer, les cormorans et les baleines de l'Antarctique et de l'Atlantique Sud.

Les alligators et les jaguars du Brésil.

Les lions, les léopards et les éléphants d'Afrique.

La tribu isolée des Zoé au fin fond de la jungle amazonienne.

Le peuple Korowaï vivant à l'âge de pierre en Papouasie occidentale.

Les éleveurs de bétail nomades Dinka du Soudan.

Les nomades nénètses et leurs troupeaux de rennes dans le Cercle arctique.

Les communautés mentawai des îles à l'ouest de Sumatra.

Les icebergs de l'Antarctique.

Les volcans d'Afrique centrale et de la péninsule du Kamtchatka.

Les déserts du Sahara.

Le rio Negro et le rio Jurua en Amazonie.

Les failles du Grand Canyon.

Les glaciers de l'Alaska...

Après s’être rendu là où personne n’était jamais allé, et avoir consacré tant de temps, d’énergie et de passion à la réalisation de cet ouvrage, Sebastiao Salgado considère Genesis comme sa "Lettre d’Amour à la Planète"…

 

Lien Editions Taschen

 

Genesis

Sebastiao Salgado

Editions Taschen - Edition Grand Public : 50 €

 

genesis 1

 

Editions Taschen - Edition de Luxe : 8.500 €

 

genesis 2

 

 

Posté par Le Blog de Moon à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Genesis - Sebastiao Salgado - Photographies - Maison Européenne de la Photographie

 

Genesis est la grande exposition de Sebastiao Salgado, un hommage photographique sans précédent à notre planète.

Les 245 photographies exposées, au terme de 8 ans de travail et d’une trentaine de voyages à travers le monde, sont présentées selon un parcours en 5 chapitres géographiques ("Aux confins du Sud", "Sanctuaires naturels", "Afrique", "Terres du Nord", "Amazonie et Pantanal"), qui sont autant de régions du monde explorées par Sebastiao Salgago pour nous révéler la nature de notre planète dans toute sa splendeur.

"Genesis est la quête du monde des origines, celui qui a évolué pendant des millénaires avant d’être confronté au rythme de la vie actuelle, avant d’oublier ce qui fait de nous des êtres humains.

Cette exposition nous présente des paysages, des animaux et des peuples qui ont su échapper au monde contemporain.

Elle met à l’honneur ces régions vastes et lointaines où, intacte et silencieuse, la nature règne encore dans toute sa majesté.

On peut s’abreuver à la splendeur des régions polaires, des forêts tropicales, des savanes, des déserts torrides, des montagnes dominées par des glaciers et des îles solitaires.

Si certains climats sont trop froids ou arides pour la plupart des formes de vie, on trouvera dans d’autres régions des animaux et des peuples qui ne pourraient survivre sans cet isolement.

Ils forment ensemble une incroyable mosaïque où la nature peut s’exprimer dans toute sa grandeur.

Les photographies de Genesis aspirent à révéler cette beauté.

L’exposition constitue un hommage à la fragilité d’une planète que nous avons tous le devoir de protéger"…

 

Maison Européenne de la Photographie - 5 & 7 Rue de Fourcy - 75004 Paris

Téléphone : 01.44.78.75.00

Du 25/09/2013 au 05/01/2014

 

Lien Maison Européenne de la Photographie

 

Sebastiao Salgado - Photographies Genesis

 

sebastiao salgado 01

 

sebastiao salgado 02

 

sebastiao salgado 03

 

sebastiao salgado 04

 

sebastiao salgado 05

 

sebastiao salgado 06

 

sebastiao salgado 07

 

sebastiao salgado 08

 

sebastiao salgado 09

 

sebastiao salgado 10

 

sebastiao salgado 11

 

sebastiao salgado 12

 

sebastiao salgado 13

 

sebastiao salgado 14

 

 

Posté par Le Blog de Moon à 07:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04/09/13

Chambre 2 - Julie Bonnie - Editions Belfond

 

La naissance : le plus beau moment de la vie et pourtant...

Lorsqu'elle ouvre les chambres de la maternité où elle travaille comme puéricultrice, Béatrice doute de l'existence qu'elle a choisie.

Son passé de danseuse nue, sa vie sur les routes et les hommes qu'elle a aimés lui manquent cruellement…

Un hommage poignant au corps des femmes, et un regard impitoyable sur ce qu'on lui impose !

Résumé

Une maternité.

Chaque porte ouvre sur l'expérience singulière d'une femme tout juste accouchée.

Sensible, vulnérable, Béatrice, qui travaille là, reçoit de plein fouet ces moments extrêmes.

Les chambres 2 et 4 ou encore 7 et 12 ravivent son passé de danseuse nue sillonnant les routes à la lumière des projecteurs et au son des violons.

Ainsi réapparaissent Gabor, Paolo et d'autres encore, compagnons d'une vie à laquelle Béatrice a renoncé pour devenir normale.

Jusqu'à ce qu'elle ne puisse plus supporter la violence du quotidien de l'hôpital…

 

Lien Editions Belfond

 

Chambre 2

Julie Bonnie

Editions Belfond : 17,50 €

 

chambre 2

 

 

Posté par Le Blog de Moon à 12:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Nectar de Roses - Melvita

 

Melvita a créé le Nectar de Roses pour les peaux déshydratées à tendance sèche.

Cette crème fine et confortable hydrate intensément la peau pendant 24 heures.

L’eau florale de Rose agit comme une source directe d’hydratation tandis que l’extrait de Roses Fraîches, obtenu par enfleurage, contribue à retenir l’eau naturellement présente dans la peau, en maintenant le film hydrolipidique.

Pour favoriser la diffusion de cette eau au cœur des cellules de l’épiderme, l’extrait de pétales de Rose Sauvage qui pousse en altitude, aide à stimuler la synthèse des aquaporines, véritables canaux d’hydratation.

Nectar de Roses, c’est 100% d’actifs Bio pour 24 heures d’hydratation.

Parfaitement hydratée tout au long de la journée, la peau retrouve souplesse, douceur et un teint de rose !

A tester…

 

melvita nectar de roses 1

 

Lien Melvita

 

Melvita - Nectar de Roses - 40 ml : 23 €

 

melvita nectar de roses hydratant

 

 

Posté par Le Blog de Moon à 11:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les mutilés - Marianne Vic - Editions Equateurs

Une réflexion sur l'amour, la mort...

La narratrice, frappée par son mari décide de rompre avec son milieu, monde des élites, monde factice et de se "reconstruire", de guérir de son enfance...

Lucyle est une femme à l'écart, solitaire, silencieuse.

Elle ne manque de rien et manque pourtant de tout.

Elle est absente de la vie : sa famille a été exterminée dans les camps de la mort, ses illusions sur les sentiments et le couple ont volé en éclats sous les mauvais coups.

Comment survivre alors à la violence de la mémoire, de notre monde où chacun est figé dans un rôle social et pornographique et où la plupart de nos contemporains ont renoncé à aimer ?

Il faut néanmoins se relever, naviguer entre les écueils et les morts, résister, s'alléger pour retrouver le chemin de l'innocence et la grâce de l'enfance.

Imposer la splendeur contre la mutilation, toutes les mutilations, physiques, morales, ordinaires…

Un récit fort !

Résumé

C’est la lecture d’une annonce nécrologique qui donne à Lucyle Storm le courage de quitter une vie sans intérêt et d’affronter ses racines.

"Les mutilés" sont ses aïeux qui traversèrent un siècle ensanglanté par les brûlures de l’Histoire, marqués dans leurs chairs et leurs âmes.

C’est aussi sa soeur, la préférée, amputée des 4 membres à 20 ans.

Lucyle, enfin, enfant privée d’amour, adulte mal aimée qui ne sait pas aimer.

Jeune femme de 30 ans ensevelie sous la pesanteur familiale et les secrets trop bien gardés.

Secrets qu’elle va affronter, questionner en convoquant ses fantômes intimes.

Ce premier roman porte un regard sans concessions sur ses contemporains qui ne savent plus ni aimer, ni mourir, dont s’échappent cependant quelques instants volés de grâce.

Au delà des blessures physiques, l’auteur s’attarde essentiellement sur les mutilations mentales, celles qui empêchent de vivre et dont on peut se défaire en fouillant les passés, celui de sa propre enfance et celui de ses ancêtres.

Purger la mémoire familiale afin d’échapper à la fatalité des répétitions.

D’une écriture sculptée, Marianne Vic nous livre le récit d’un combat qui est aussi une prière aux vivants et à la littérature…

 

Les mutilés

Marianne Vic

Editions Equateurs : 18 €

 

les mutiles

 

 

Posté par Le Blog de Moon à 11:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

P’tit Pot de colle blanche qui sent bon - Colles Cléopâtre

 

La grande aventure de la fabrication de la colle Cléopâtre débute en 1930 à Paris.

La production est réalisée dans un appartement 4, rue Chapon à Paris 3ème.

Il faut se rappeler qu’à cette époque chacun fabriquait sa colle à partir de farine et d’eau.

Acheter de la colle restait un luxe !

Les premiers pots étaient en aluminium sans spatule, leur composition à base d'amidon de pomme de terre.

La concurrence acharnée que se menaient les marques productrices amenèrent rapidement (1934/193535) Cléopâtre à insérer dans le pot un pinceau, pour plus de praticité.

Mais c’est surtout à cette époque que l'on ajoute l’odeur d’amande dans la colle du petit pot de colle blanche.

Cette merveilleuse invention, toujours inégalée aujourd’hui dans le "Monde des Colles", sera le symbole olfactif de nombreuses générations d’écoliers.

Dans les années 50, les pots sont fabriqués en matière plastique.

Le pinceau est remplacé par une spatule flexible en plastique logée dans un compartiment du pot.

La gamme des produits s'étoffe pour répondre à la demande des bureaux et surtout du marché des écoles.

En 1963, la forme du pot est modifiée, avec une réserve centrale permettant d'accueillir la spatule maintenant intégrée dans le couvercle.

Le couvercle est alors orange.

Cette colle a marqué les mémoires de tous les écoliers français.

Le doux parfum d'amande reste bien présent, l'amidon de pomme de terre est toujours le produit utilisé dans la formulation.

Et la nostalgie nous envahit…

 

cleopatre colle blanche 1

 

cleopatre colle blanche 2

 

Lien Colles Cléopâtre

 

Colles Cléopâtre - P’tit Pot de colle blanche qui sent bon - 23 grammes : 1,50 €

 

cleopatre colle blanche 3

 

cleopatre colle blanche 4

 

cleopatre colle blanche 5

 

 

Posté par Le Blog de Moon à 10:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Immortelles - Laure Adler - Editions Grasset

 

Le 1er roman de Laure Adler, plus connue pour ses essais et ses biographies.

Roman sur la jeunesse dans les années 70, ses espérances, ses illusions, ses foucades et ses coups de foudre, "Immortelles" est surtout un hymne à l'amitié féminine…

Résumé

"Florence, Suzanne, Judith.

Elles forment une sarabande dans ma tête.

Leur amitié m'a construite et m'a rendue différente.

Avec elles, j'ai ressenti ce à quoi nous ne pensions jamais, ce que vivre signifiait".

Une nuit d'été, la narratrice se réveille, submergée par une vague de souvenirs qu'elle croyait enfouis dans l'oubli.

Sous ses yeux défilent les vies de 3 amies avec qui elle a grandi, 3 femmes aux destins poignants, 3 parties d'elle qu'elle rassemble soudain.

 

Lien Editions Grasset

 

Immortelles

Laure Adler

Editions Grasset : 19 €

 

immortelles

 

 

Posté par Le Blog de Moon à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Mangeoire Cage à Oiseaux - Atypyk

 

Originale, cette cage à oiseaux/mangeoire à placer à l'extérieur !

Elégante, avec son assiette en porcelaine fournie avec la cage.

Dimensions : 34 centimètres x 22 centimètres.

Les oiseaux auront-ils le cran d'entrer dans la cage ?...

 

Lien Atypyk

 

Atypyk - Mangeoire cage à oiseaux : 50 €

 

atypyk mangeoire cage oiseaux

 

 

Posté par Le Blog de Moon à 09:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]