09/08/19

Le mystérieux correspondant et autres nouvelles inédites - Marcel Proust - Editions de Fallois - NOUVELLES

Avec ce recueil de nouvelles et de textes divers entièrement inédits nous remontons aux sources de "À la recherche du temps perdu"…

RÉSUMÉ

Dans les années où il ébauche le roman qui deviendra "Jean Santeuil", Marcel Proust, âgé d’une vingtaine d’années, compose de courts textes de fiction, qui sont autant d’esquisses où l’on peut déjà entrevoir les personnages, les situations, les réflexions qui jalonneront la carrière mondaine, la vie affective et l’évolution spirituelle du narrateur depuis son enfance dans "Du côté de chez Swann" jusqu’à l’illumination de "Le temps retrouvé".

Cet ensemble paraît en 1896 avec une préface d’Anatole France.

Il a pour titre "Les plaisirs et les jours".

S’il est salué par quelques critiques amicales, son importance littéraire n’est guère perçue avant le début des années 1920, c’est à dire après la mort de l’auteur, dont on ne peut plus méconnaître le génie.

Mais il retombe dans l’oubli jusqu’au début des années 50, lorsque Bernard de Fallois, avec "Jean Santeuil" (1952) et "Contre Sainte Beuve" (1954) jusqu’alors inédits, met en pleine lumière la genèse de l’œuvre proustienne.

C’est alors que Bernard de Fallois, "le proustien capital" selon l’heureuse expression de Mme Nathalie Mauriac, découvre, en rassemblant des manuscrits dispersés, un ensemble de 9 nouvelles initialement destinées à figurer dans "Les plaisirs et les jours", et dont aucune n’avait jamais été publiée, pas même en revue.

Il en fit une analyse approfondie dans un chapitre de sa thèse de doctorat, chapitre qui a été tout récemment publié (Proust avant Proust).

Ces textes portent la marque d’un travail approfondi : corrections, variantes, repentirs, changements de noms, par exemple.

La plupart de ces courts récits obéissent aux lois du genre : mise en scène d’une situation, péripéties, chute finale.

Dans quelques cas il s’agit d’une libre méditation esthétique et philosophique ("Après la 8ème Symphonie de Beethoven").

On y voit le jeune écrivain multiplier les expérimentations narratives suggérées parfois par ses lectures mais déjà résolument engagé dans le processus de création qui annonce par bien des signes l’œuvre future.

Une question se pose d’emblée : pourquoi Marcel Proust a-t-il écarté de "Les plaisirs et les jours" ces textes qui étaient mentionnés dans le sommaire initial intitulé "Le Château de Réveillon" et en a-t-il laissé quelques uns dans un état de relatif inachèvement ?

Il faut évidemment peser la réponse avec la plus grande circonspection.

Sans doute considérait-il qu’en raison de leur audace ils auraient pu heurter un milieu social où prévalait une forte morale traditionnelle.

Sans recourir à l’érudition biographique, cette interprétation n’est certainement pas arbitraire si l’on songe au rigorisme des gens de Combray, tel qu’il est évoqué dans la première partie de "Du côté de chez Swann", par exemple.

En effet le thème dominant de ces œuvres, c’est l’analyse de l’amour physique si injustement décrié en des termes qui annoncent et préfigurent "Sodome et Gomorrhe", soit directement soit par voie de transposition.

C’est donc en partie, sous le voile d’une fiction transparente, un "Journal intime" de l’écrivain.

La prise de conscience de l’homosexualité y est vécue sur le mode exclusivement tragique, comme une malédiction.

On n’y trouvera aucune de ces notations comiques, introduites ici ou là tout au long de "À la recherche du temps perdu", et qui confèrent à l’œuvre toutes les couleurs de la vie, même au sein des drames les plus sombres.

Mais Marcel Proust est déjà là avec sa parfaite maîtrise de l’expression.

L’influence stylistique des contemporains, d’Anatole France à Henri de Régnier, de Paul Hervieu à Robert de Montesquiou, y est sensible.

Tout comme celle des modes de l’époque mais la phrase porte déjà la marque du classicisme.

Certes, on ne rencontre guère l’éblouissante pyrotechnie verbale où l’art de la métaphore filée, tour à tour ironique et poétique, souvent déconcertante dans son apparente fantaisie et toujours rigoureuse et suggestive, ne cesse de nous enchanter.

Ces pages inédites n’ont pas la perfection de "À la recherche du temps perdu" mais précisément elles nous aident à la mieux comprendre en nous révélant ce que fut son début.

Autre hypothèse : Marcel Proust aurait écarté ces textes parce qu’ils déséquilibraient "Les plaisirs et les jours".

C’est possible mais rien ne vient étayer cette interprétation.

Le volume est complété par un ensemble de documents présentés par Luc Fraisse sur les sources de "À la recherche du temps perdu" : notes de lectures, analyses d’ouvrages philosophiques, ébauches préparatoires de passages devenus célèbres (comme le début si souvent cité : "Longtemps je me suis couché de bonne heure", brèves notations sur les modèles masculins de Gilberte, première esquisse de la rencontre entre Charlus et Morel, ou bien encore ce divertissement en alexandrins intitulé "À l’ombre des jeunes gens en fleurs".

On se souvient que le jeune narrateur, dans ses promenades solitaires mais souvent exaltées autour de Combray, dans la vaine recherche d’une grande idée philosophique autour de laquelle organiser ses impressions, désespérait de ne jamais devenir "Le premier écrivain de l’époque".

Il espérait néanmoins, plaisamment, y parvenir grâce aux relations de son père, à l’aide du gouvernement et de la Providence.

Nous voyons bien, en lisant attentivement "Le mystérieux correspondant", qu’il avait déjà très tôt trouvé seul, résolument et sûrement, et sans l’aide d’aucune puissance extérieure, le chemin de son grand rêve…

Lien Editions de Fallois

Le mystérieux correspondant et autres nouvelles inédites

Marcel Proust

Editions de Fallois : 18,50 €

© Editions de Fallois

le mystérieux correspondant

Posté par Le Blog de Moon à 03:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

La mort du français - Claude Duneton - Editions Plon - ESSAI - LANGUE FRANCAISE

Claude Duneton (1935/2012) expose, dans ce livre, la plus provocante des thèses : vivons nous, aveugles ou impuissants, "La mort du français" ?

Alors que la disparition de notre langue reste considérée, par les linguistes, comme un pur fantasme, une peur irrationnelle exprimée seulement par quelques académiciens nostalgiques, l’auteur entraîne le lecteur dans un voyage en France à travers le temps et les langues.

Français ! Réagissez ! Banissez tous les anglicismes qui ont envahi notre vocabulaire et qui ont leur équivalent en bon français !

RÉSUMÉ

Claude Duneton évoque longuement l’importance qu’a eue la suppression des langues secondaires, rappelle, fait méconnu, que notre pays est le seul en Europe, et peut être au monde, où les 85% de la population ont changé de langue depuis 100 ans.

80% des familles françaises n’étaient pas de "langue française".

Et il souligne cette évidence : Le français n’est pas véritablement la langue des Français.

Fabriquée dès le départ par une chatoyante élite, puis travaillée au long des siècles comme un bijou par une coterie de gens du monde, elle ne possède aucune assise locale, aucun terreau régional sur lesquels elle a poussé.

Alors que l’anglais, l’allemand, l’espagnol, ou plutôt le castillan, sont des plantes "de plein air" qui sont les produits d’une lente germination sur leurs sols nationaux, le français, lui, est une plante de serre, choyée, raffinée, distribuée ensuite à la nation Française en lui faisant obligation de ne pas l’abîmer.

Cher lecteur, Claude Duneton vous apprend que la langue française n’a peut être plus que votre vie devant elle : rendez vous compte que ce n’est pas l’éternité…

Lien Editions Plon

La mort du français

Claude Duneton

© Editions Plon

la mort du francais

Posté par Le Blog de Moon à 02:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08/08/19

Alice - Heidi Perks - Editions Préludes - SUSPENSE

La disparition d’une petite fille remet en cause l’amitié de 2 femmes.

Chacune a sa version du drame…

Angoissant !

RÉSUMÉ

Une enfant disparaît.

Deux versions du drame.

Une seule vérité.

Harriet avait confié sa fille à sa meilleure amie Charlotte pour un après midi à la kermesse de l’école.

Charlotte est persuadée de n’avoir quitté Alice des yeux qu’une fraction de seconde.

Le temps pour la fillette de se volatiliser.

Dévastée, Harriet ne peut plus envisager de revoir Charlotte.

Elle ne lui fera sans doute jamais plus confiance.

Mais elle n’aura pas le choix.

Car, 2 semaines plus tard, les 2 femmes sont convoquées par la police pour être interrogées séparément.

Il semblerait que chacune d’elles ait des choses à se reprocher…

Lien Editions Préludes

Alice

Heidi Perks

Editions Préludes : 17,90 €

© Editions Préludes

alice

Posté par Le Blog de Moon à 04:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Sa Majesté des chats - Bernard Werber - Editions Albin Michel - ROMAN

"Un jour, vous les humains, vous comprendrez que, nous les chats, devons prendre votre place.

Alors moi, Bastet, je serai votre Reine"…

RÉSUMÉ

Ce prochain roman de Bernard Werber sortira le 26 Septembre 2019.

Son titre : "Sa Majesté des chats". 

C'est la suite de "Demain les chats".

Vous y retrouverez la chatte Bastet, le siamois Pythagore, la servante humaine Nathalie, le chaton Angelo...

Vous y découvrirez une mongolfière bricolée pour transporter des chats, des batailles épiques, un Sphinx sans poils, des porcs intelligents, des chiens alliés, un perroquet bavard, l'empereur des rats dévastateur Tamerlan, et une belle histoire d'amour…

Lien Editions Albin Michel

Sa Majesté des chats

Bernard Werber

Editions Albin Michel : 21,90 €

© Editions Albin Michel

sa majeste des chats

Posté par Le Blog de Moon à 03:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Au service secret de Marie Antoinette - L'Enquête du Barry - Frédéric Lenormand - Editions de La Martinière - HUMOUR

Une comédie policière endiablée et drôle au service de son intrépide Majesté !

RÉSUMÉ

Les bijoux de la Comtesse du Barry ont disparu 4 ans plus tôt.

Depuis, les cadavres s’amoncèlent.

La Reine Marie Antoinette missionne un improbable duo d’enquêteurs, Rose et Léonard, qui ne cessent de se chamailler, pour œuvrer "en toute discrétion", de Paris à Versailles !

La grande organisatrice !

Marie Antoinette est Reine depuis peu, mais s’ennuie déjà à périr !

Son mari, Louis XVI, est un benêt : elle décide de s’occuper elle même des affaires du royaume…

Détective amateur n°1 !

La couturière Rose Bertin est aussi exigeante avec son dé à coudre qu’envers son entourage !

Un tantinet perfectionniste, elle ne supporte pas la désinvolture de Léonard.

Détective amateur n°2 !

Le coiffeur Léonard Autier manie mieux le peigne sur autrui que sur lui même.

Véritable noceur, il compte bien remplir sa mission, en dépit de l’agaçante partenaire qu’on lui impose…

Lien Editions de La Martinière

Au service secret de Marie Antoinette

L'Enquête du Barry

Frédéric Lenormand

Editions de La Martinière : 14 €

© Editions de La Martinière

au service secret de marie antoinette

Posté par Le Blog de Moon à 02:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07/08/19

Sex doll - Danielle Thiéry - Editions Flammarion - SUSPENSE - PROSTITUTION

À Paris, l’ouverture d’un hôtel de passe 2.0, dont les pensionnaires sont des poupées de silicone, ne fait pas l’unanimité.

Son jeune propriétaire, précurseur sur le marché du sexe, n’avait pas imaginé les réactions violentes que sa start up provoquerait…

RÉSUMÉ

L’Office, dirigé par le commissaire Edwige Marion, est confronté à une série de meurtres atroces.

3 femmes sont retrouvées mutilées, des parties de leur corps trafiquées afin d’en faire des créatures parfaites.

La psycho criminologue Alix de Clavery, dont l’expertise est indispensable sur ce dossier, a mystérieusement disparu.

Si Marion devine que ces affaires sont liées, elle n’imagine pas à quel point.

De Paris au Japon, elle traque ce Docteur X qui l’obsède depuis 15 ans…

Lien Editions Flammarion

Sex doll

Danielle Thiéry

Editions Flammarion : 20 €

© Editions Flammarion

sex doll

Posté par Le Blog de Moon à 04:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Orléans - Yann Moix - Editions Grasset - ROMAN

Qui a lu l’œuvre publiée de Yann Moix sait déjà qu’il est prisonnier d’un passé qu’il vénère alors qu’il y fut lacéré, humilité, fracassé.

Mais ce cauchemar intime de l’enfance ne faisait l’objet que d’allusions fugaces ou était traité sur un mode burlesque alors qu’il constitue ici le cœur du roman et qu’il est restitué dans toute sa nudité…

RÉSUMÉ

Pour la 1ère fois, l’auteur raconte l’obscurité ininterrompue de l’enfance, en 2 grandes parties (dedans/dehors) où les mêmes années sont revisitées en autant de brefs chapitres (scandés par les changements de classe, de la maternelle à la classe de mathématiques spéciales).

Dedans : entre les murs de la maison familiale.

Dehors : l’école, les amis, les amours.

Roman de l’enfance qui raconte le cosmos inhabitable où l’auteur a habité, où il habite encore, et qui l’habitera jusqu’à sa mort, car d’Orléans, capitale de ses plaies, il ne pourra jamais s’échapper.

Un texte habité, d’une poésie et d’une beauté rares, où chaque paysage, chaque odeur, chaque mot,   semble avoir été fixé par des capteurs de sensibilité saturés de malheur, dans ce présentéisme des enfants martyrs.

Aucun pathos ici, aucune plainte, mais une profonde et puissante mélancolie qui est le chant des grands traumatisés…

Lien Editions Grasset

Orléans

Yann Moix

Editions Grasset : 19 €

© Editions Grasset

orleans

Posté par Le Blog de Moon à 03:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Soir de fête - Mathieu Deslandes et Zineb Dryef - Editions Grasset - ENQUETE - VIOL

Dans ce texte original mêlant les genres et les voix sur les traces d’une mémoire oubliée, Mathieu Deslandes et Zineb Dryef montrent que le consentement, loin d’être un problème nouveau, est une question dont l’histoire reste à écrire.

Ils élaborent un récit de ce qui n'a pas été dit, comme une libération rétrospective de la parole : un projet nécessaire  et une excellente autopsie de la culture du viol.

Combien de jeunes filles, un soir de fête, ont subi le même sort que celles de Sougy et n’en ont jamais parlé ?...

RÉSUMÉ

Octobre 2017 - L’affaire Weinstein explose et avec elle naît le mouvement "MeToo".

Quelques semaines plus tard, à la suite d’un enterrement, Mathieu Deslandes apprend un secret de famille : son grand’père était né d’un viol.

Zineb Dryef travaille alors à un documentaire sur la "zone grise" entre consentement et viol.

Elle et Mathieu sont en couple.

Leur dialogue le conduit à s’interroger sur son histoire familiale, tue pendant presque 100 ans.

Car à Sougy, le village de la Beauce d’où sa famille est originaire, lorsque son grand’père naît au printemps 1923, on ne dénombre pas 1, mais 3 enfants nés hors mariage, pour 4 grossesses…

9 mois précisément après le bal annuel, en août 1922.

Ce soir là, toute la jeunesse locale avait dansé.

Et les garçons s’étaient mis en tête d’aller plus loin, chacun entraînant une fille dans les chemins alentours.

Or d’après la vieille dame qui raconte l’histoire à Mathieu, les filles n’étaient pas consentantes.

Mois après mois, Mathieu Deslandes mène l’enquête, questionne, remue les souvenirs et les archives pour comprendre ce qui s’est vraiment passé.

Il raconte un village, ses silences, une France qui paraît lointaine et qui a pourtant mis longtemps à évoluer.

Il dit les résonnances de l’événement, génération après génération.

Son enquête est nourrie du regard de Zineb, de leurs discussions.

Elle même y trouve un écho avec sa propre histoire…

Lien Editions Grasset

Soir de fête

Mathieu Deslandes et Zineb Dryef

Editions Grasset : 18 €

© Editions Grasset

soir de fete

Posté par Le Blog de Moon à 02:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06/08/19

La vie en Rose - Marin Ledun - Editions Gallimard Série Noire - SUSPENSE

Un roman à suspense à savourer avec humour !

RÉSUMÉ

Ses parents partis parcourir la Polynésie, Rose, qui s’est installée avec le lieutenant Personne, se retrouve seule pour s’occuper de ses frères et sœurs.

Coup sur coup, elle est confrontée au cambriolage de Popul’Hair, le salon de coiffure où elle fait la lecture, à la découverte inopinée de sa grossesse et au meurtre de l’ex petit ami de sa sœur.

Bientôt, c’est le meilleur ami de Camille que Rose découvre poignardé.

Entre 2 nausées, 2 crises existentielles et en marge de l’enquête parallèle qu’elle mène, Rose doit encore s’occuper du suivi scolaire de sa sœur, des peines de cœur de son frère aîné, des plaintes du directeur de l’hôpital où travaille Antoine qui organise des strip pokers au service gériatrie, de lire Sacher Masoch aux clientes de Vanessa…

Pendant ce temps, l’assassin continue de s’en prendre aux jeunes gens du lycée où Camille est scolarisée.

Un matin, alors qu’elle est censée préparer chez une amie une marche de soutien à la dernière victime, Camille disparaît…

Lien Editions Gallimard Série Noire

La vie en Rose

Marin Ledun

Editions Gallimard Série Noire : 20 €

© Editions Gallimard Série Noire

la vie en rose

Posté par Le Blog de Moon à 04:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Dunbar et ses filles - Edward St Aubyn - Editions Grasset - ROMAN

Avec ses rebondissements loufoques ou drolatiques, Dunbar et ses filles est une tragi comédie peuplée de nymphomanes hystériques, de manipulateurs manipulés et de grands lâches, tous attirés par le pouvoir et l’argent.

Edward St Aubyn nous offre non seulement une sorte de Roi Lear contemporain mais il tend surtout un miroir grossissant à notre époque !

RÉSUMÉ

Henry Dunbar a décidé de s’enfuir du foyer pour personnes âgées où ses filles l’ont placé en Cumbria, dans la région montagneuse du nord ouest de l’Angleterre.

Son acolyte dans l’aventure est un ancien comédien alcoolique avec lequel il a sympathisé…

Ils tentent le tout pour le tout, et aucun des deux n’ignore qu’on essaiera de les retrouver par tous les moyens dès que leur disparition dans la nuit et la neige aura été découverte.

Car Henry Dunbar n’est pas n’importe qui : il est l’un des hommes les plus riches de la planète et, même si à plus de 80 ans, il perd parfois un peu la tête, il est encore officiellement le patron d’un empire médiatique.

Un empire convoité par ses filles Megan et Abigail, qui rêvent de prendre le contrôle du groupe lors de la prochaine assemblée générale.

Elles traversent donc l’Atlantique en urgence et en jet privé pour essayer de remettre la main sur leur père afin de le neutraliser.

Mais Florence, leur petite demie sœur se montre plus rapide.

Elle tient à revoir son père non pas pour s’emparer de l’héritage, mais dans le but de se réconcilier avec lui : il l’avait répudiée quand elle lui avait déclaré que son argent ne l’intéressait pas.

Megan et Abigail, bien au contraire, ne pensent qu’à la fortune : assoiffées de pouvoir, elles sont prêtes à tout pour l’obtenir…

Lien Editions Grasset

Dunbar et ses filles

Edward St Aubyn

Editions Grasset : 20 €

© Editions Grasset

dunbar et ses filles

Posté par Le Blog de Moon à 03:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]