Personnellement marqué par cette tragique réalité médicale, Georges Alexandre Imbert représente les victimes auprès de l'Agence de Sécurité Sanitaire (l'Afssaps).

De formation juridique, les pratiques médicales ne lui sont pas inconnues puisqu'il traite au sein de cette association des milliers de dossiers liés au nombre élevé de crimes, suicides et actes de violence consécutifs à la prise de tranquillisants et de somnifères.

Dans certains cas, il intervient auprès de tribunaux pour essayer de sauver des victimes non responsables de leurs actes.

Il milite aussi pour que les risques des médicaments figurants dans le RCP (Résumé Caractéristique des Produits) soient reconnus et indemnisés…

RÉSUMÉ

Ce livre nous expose ici les principales affaires criminelles les plus sanglantes commises sous l'emprise de tranquillisants.

Parmi elles, l'affaire Sylvie Reviriégo.

Il s'adresse à tous les lecteurs qui s'intéressent aux crimes exécutés sous l'effet de tranquillisants.

Et aussi à toutes les familles de victimes sous l'emprise de médicaments défectueux les ayant poussés au suicide ou au crime.

La 2ème partie de ce livre nous donne à la fois un éclairage scientifique et économique du marché des tranquillisants en décrivant les plus connus et ceux déjà retirés du marché.

Lien Editions du Dauphin

Crimes sous tranquillisants

Les grandes affaires criminelles

Georges Alexandre Imbert

Editions du Dauphin : 16,25 €

© Editions du Dauphin

crimes sous tranquillisants