Peut-on tuer avec respect ?

L214 révèle aujourd’hui des images inédites tournées entre août et novembre 2018 dans le plus gros abattoir de chevaux de France.

Cet abattoir semble se conformer à la réglementation : les salariés vérifient notamment que les animaux sont bien étourdis avant de les saigner et l’un d’entre eux va même jusqu’à caresser longuement un cheval.

Pourtant, ces images sont difficiles à décrire tant l’émotion qu’elles suscitent est forte.

Nous rencontrons ces condamnés à mort, ils attendent, isolés dans leurs stalles, vivant leurs dernières heures.

Certains s’approchent, encore confiants dans l'humain qui les trahit pourtant.

D'autres, résignés, restent immobiles face au mur.

Nous croisons des poulains tout juste séparés de leurs mères, ainsi que des chevaux âgés ou blessés.

Le pire est pourtant à venir.

Poussés dans la salle d’abattage, certains, méfiants, tentent de résister de toutes leurs forces.

Ils reçoivent alors des chocs électriques ou des coups de bâton pour avancer.

Tous finiront par entrer dans le box dans lequel on leur perforera le crâne.

Un couteau mettra finalement fin à leur vie.

Stoppons le massacre !

Plus de la moitié de ces animaux sont issus du monde des courses.

Trop usés par la compétition, ou insuffisamment performants, ils sont inutiles et trop coûteux pour leurs propriétaires, qui s’en débarrassent en les envoyant à l’abattoir.

L’horreur des images que nous diffusons ne tient pas aux manquements à la réglementation.

Que les abattoirs se conforment à la loi ou non, on ne pourra jamais tuer avec respect un être sensible qui ne veut pas mourir.

Si les chevaux nous touchent particulièrement en raison de leur beauté et des liens étroits que nous pouvons entretenir avec eux, les vaches, moutons, poulets et autres animaux d’élevage connaissent tous le même destin.

Pendus par une patte à l’abattoir, c’est à l’arme blanche que nous faisons couler leur sang.

Aujourd’hui, en France, nous tuons ainsi plus de 3 millions d’animaux par jour dans les abattoirs.

Imaginez que tous les animaux d’élevage soient tués dans un seul et unique abattoir : il fonctionnerait 7 jours sur 7, 24 h sur 24, à une cadence de 2.400 animaux à la minute !

Il ne tient qu’à nous de mettre fin à ce massacre.

Nous pouvons décider, individuellement, de végétaliser au maximum notre alimentation.

Mais nous devons aussi agir collectivement : c’est pourquoi nous vous invitons à signer notre pétition demandant au président de la République de prendre des mesures concrètes pour que le nombre d’animaux tués soit réduit d’au moins 25 % d’ici 2025.

Un objectif ambitieux, mais nécessaire et atteignable.

Nous comptons sur vous pour faire entendre la voix des animaux.

Merci d’agir pour les animaux !

Lien Association L214

l214 chevaux 1

l214 chevaux 2

© L214

AMES SENSIBLES S’ABSTENIR !