Un fait divers déclenché par la révolte d’enfants maltraités dans un institut éducatif : violences, travail forcé, viols, prostitution…

Un récit bouleversant !

RÉSUMÉ

Le 22 juillet 1911, le tribunal d'Avallon, dans l'Yonne, rend un jugement historique.

En condamnant à de la prison ferme les garants de l'institut éducatif et sanitaire des Vermiraux, il prononce la 1ère sentence exemplaire en France à l'encontre d'un groupe de coupables pour corruption associée à des violences collectives faites aux enfants (travail forcé, maltraitances ayant entrainé la mort, viols, prostitution).

Révélée au grand jour par un journaliste de la presse nationale (Gabriel Latouche de L'Eclair), instruite par un juge d'instruction, le juge Guidon, et un procureur, qui n'ont pas hésité à transformer une plainte contre des enfants pour rebellion et bris de clôture, en mise en cause des adultes.

L'affaire des Vermiraux a marqué grâce à ce procès une étape déterminante de la reconnaissance des droits des enfants en France.

Cet ouvrage, en présentant les récits et les témoignages des acteurs de l'époque, contribue à mieux comprendre la dérive d'une institution sanitaire et éducative ainsi que les modes de complicités qui ont permis de dissimuler ces crimes.

Surtout, il met en lumière un dysfonctionnement structurel propre à ce type d'établissement, indépendamment des contextes géographique ou historique…

Lien Editions l’Oeil d’Or

La révolte des enfants des Vermiraux

Emmanuelle Jouet

Editions l’Oeil d’Or : 14 €

© Editions l’Oeil d’Or

la revolte des enfants des vermiraux