Bertrand Leclair nous entraîne dans une histoire haletante, toute en rebondissements multiples, digressions, faux semblants et chausse trappes.

Le vrai et le faux se mêlent pour donner un roman jubilatoire et enlevé qui mélange les genres et ressemble à l’Italie, dans toute sa diversité : drôle, romantique, tendre et burlesque à la fois…

RÉSUMÉ

Rome - Hôpital San Camillo Forlanini - Printemps 2015.

Cloué jambe en l’air sur un lit médicalisé, celui qui prétend s’appeler Wallace tente de comprendre : l’amour lui aurait-il tourné la tête au risque de la perdre, littéralement ?

Il revoit Giulia, sa maîtresse, tâchant de le rappeler à l’ordre de l’amour dans la lumière trop vive de la via Appia Antica avant d’extirper de son sac un petit révolver, qu’il a d’abord pris pour un jouet, en vérité, ou "une sorte d’accessoire de théâtre, un briquet de salon, peut-être, un bijou nacré, élégant, forcément élégant aux yeux de Wallace, comme tout ce que touche Giulia, tout ce qu’elle porte, tout ce qu’elle respire, Giulia"…

Quel rapport avec les fantasmes délirants que la jeune femme prête à son mari paraplégique ?

Avec les nouvelles mafias romaines qui détournent l’aide aux réfugiés ?

Et avec la Chine, grands dieux ?

Quel rapport Wallace entretient-il avec la Chine à son insu ?...

Lien Editions Mercure de France

Perdre la tête

Bertrand Leclair

Editions Mercure de France : 19,50 €

© Editions Mercure de France

perdre la tete