Le lait industriel colonise nos hypermarchés.

Un ersatz dit "stérilisé UHT", appauvri et indigeste.

Pour la 1ère fois, une enquête démontre pourquoi le lait natif est un véritable alicament naturel.

Après lecture de ce livre, vous n’achèterez plus de lait comme avant…

RÉSUMÉ

A l'insu du consommateur, ce produit à l’apparence inoffensive est déjà transformé, matraqué par de trop hautes températures, et standardisé.

Il est vidé de ses substances nourricières qui valent plus cher en pièces détachées, vendues à l’industrie agroalimentaire, cosmétique, automobile, textile et pharmaceutique.

Les excédents finissent en poudre de lait recyclée dans des produits industriels, le fourre tout de la filière laitière et de la chimie.

Cet or blanc attise les convoitises d’investisseurs qui rêvent d’une Silicon laitière à la française, avec des fermes usines entassant des bovins robots génétiquement modifiés dans des lieux clos.

Pendant ce temps, les fermiers sont à l’agonie.

A l’appui de solides études scientifiques, l’auteur révèle que le lait cru, interdit presque partout, aide à lutter contre toutes les formes d’allergies en renforçant le système immunitaire des jeunes enfants et des femmes enceintes.

Il est vivant et nutritif.

Une vérité qui dérange ceux qui font commerce du lait industriel ou des jus de soja !

Souvent les mêmes…

Alors que boire ?...

Lien Editions Nouveau Monde

La vache qui pleure !

Retour au lait naturel, une question de santé

Véronique Richez Lerouge

Editions Nouveau Monde : 18 €

© Editions Nouveau Monde

la vache qui pleure