Sous couvert de comédie, Frédéric Beigbeder a le courage de cibler "L’Oréal" et cela me fait jubiler pour ne pas dire plus !

L’Oréal assurant 40% des publicités paraissant dans la presse, les magazines parlent peu (et en termes choisis pour ne pas fâcher L’Oréal) de ce film : la peur de perdre leur annonceur (parce qu'il le vaut bien)…

Même le Festival de Cannes n’a pas sélectionné ce film : L’Oréal étant un des plus gros sponsors du Festival…

Rappelons que L’Oréal possède les plus grandes marques de produits cosmétiques : African Beauty Brando, Biotherm, Cacharel, Carita, Clarisonic, Decleor, Diesel, Essie, Kerastase, Garnier, Giorgio Armani, Guy Laroche, Helena Rubinstein, Kiehl’s, Lancôme, La Roche Posay, Maison Margiela, Matrix, Maybelline, Mizani, Nyx, Paola Picasso, Proenza Schouler, Pureology, Ralph Lauren, Redken, Roger & Gallet, Saniflore, Shu Uemera, Skin Ceuticals, The Body Shop, Urban Decay, Vichy, Viktor & Rolf, YSL, Yue Sai…

Ce qu’il fallait démontrer…

SYNOPSIS

L'ancien concepteur rédacteur Octave Parango de "99 francs" s'est reconverti dans le « Model Scouting » à Moscou.

Cet hédoniste cynique mène une vie très agréable dans les bras de jeunes mannequins russes et les jets privés de ses amis oligarques…

Jusqu'au jour où il est contacté par "L'Idéal", la 1ère entreprise de cosmétiques au Monde, secouée par un gigantesque scandale médiatique.

Notre anti héros aura 7 jours pour trouver une nouvelle égérie en sillonnant les confins de la Russie post communiste, sous les ordres de Valentine Winfeld, une directrice visuelle sèche et autoritaire.

Entre les réunions de crise à Paris, les castings à Moscou, une élection de Miss en Sibérie, une fête chez un milliardaire "poutinien" et une quête des "New Faces" aux 4 coins de l'ex URSS, le fêtard paresseux et la "workaholic" frigide vont apprendre à se supporter et peut être même à se sauver…

L’Idéal - Film de Frédéric Beigbeder

l ideal 1

l ideal 2