J’adore la polenta et je pourrais en manger des kilos.

Je la préfère froide, accompagnée d’une crème de légumes.

C’est peut être sa consistance, sa couleur jaune ensoleillée, son parfum subtil et délicat, sa versatilité, sa simplicité.

Il n’est pas nécessaire d’être des pros du fourneau pour la préparer : le seul ingrédient à rajouter à la farine, à l’eau et au sel, c’est la patience !

45 minutes devant la marmite à tourner la préparation pour en assurer la parfaite cuisson sans grumeaux et lui conférer un bel aspect lisse et crémeux…

Des souvenirs d'enfance à l'étymologie, de la Sérénissime à aujourd'hui, de la Pœnta du nord à la Farnata du sud, de la Poutia piémontaise à la Concia voisine, Alessandra Pierini nous convie à un voyage en Italie au fil de ses polente…

Résumé

Un peu d'histoire

L'Italie au fil de ses polente

La polenta et sa cuisson

La polenta en 5 recettes plus 1

Ma première recette fétiche : Crostone di polenta con cosciotto di maiale

Ma seconde recette fétiche : Gnocchi di polenta in brodo

Ma recette détournée : Frites de Polenta

La recette étoilée : Gnocchi de polenta à la romaine de Massimo Bottura

La recette sucrée : Zaleti aux zestes d'orange de Fausto Bertolini

La recette non comestible : Papyrus à la polenta périmée de Vito Mocella

Lien Editions du Pétrin

Petit précis de Polenta

Alessandra Pierini

Editions du Pétrin : 11 €

© Editions du Pétrin

petit precis de polenta