C’est l’histoire d’une femme qui a traversé une montagne seule quand elle était enfant.

Et en a soulevé 1.000 depuis…

Résumé

Chékéba Hachemi est née en 1974 à Kaboul dans une famille bourgeoise et influente.

Elle a 11 frères et sœurs.

Son père était gouverneur, un homme proche du peuple, qui est mort quand elle avait 2 ans mais qui a toujours incarné son modèle.

A l’âge de 11 ans, alors que sa mère décide que leur tour est venu de fuir l’occupation soviétique, Chékéba se trouve séparée d’elle et va traverser la passe de Khaibar avec un passeur menaçant.

11 jours de terreur, dans les montagnes, qui lui ouvriront les yeux sur la réalité de la violence de l’occupation russe.

En 1999, Chékéba décide qu’il est temps de rencontrer ce Massoud pour lequel l’Association qu’elle a créée (Afghanistan Libre), 3 ans plus tôt, récolte des fonds en vue d’ouvrir des écoles dans le Panshir.

Elle redécouvre son pays plongé dans la guerre et devient proche du célèbre commandant Massoud, qui voit en elle une aide précieuse pour sensibiliser la communauté internationale à la lutte contre les talibans.

En septembre 2001, Massoud (commandant anti talibans) est assassiné, les tours tombent, les talibans sont défaits. Chékéba entre dans Kaboul libéré et devient la 1ère femme diplomate afghane en poste à Bruxelles.

En 2005, elle est nommée conseillère auprès du vice président à Kaboul.

Puis, en 2007, ministre conseiller à Paris.

En 2009, après avoir dénoncé la corruption, et lassée de constater qu’aucun changement ne répond à son appel, elle décide de donner sa démission…

Lien Editions Anne Carrière

L'insolente de Kaboul

Chékéba Hachemi

Editions Anne Carrière : 18 €

© Editions Anne Carrière

l insolente de kaboul