Des témoignages de plusieurs déportés dans des camps de concentration pendant la Seconde Guerre mondiale, sur la vie avant l'arrestation, l'interrogatoire, la survie, la libération, etc…

Au cours d’une conférence de presse, Larousse a réuni les auteurs de "Traces de l’enfer", un livre de témoignages de rescapés des camps de concentration.

"La disparition des derniers témoins m’inquiète, c’est pourquoi je me dépense sans compter quand on me demande d’intervenir dans les classes.

On dit aux élèves qu’on rencontre d’être les témoins des témoins", explique Ida Grinspan lors d’une conférence de presse organisée par Larousse dans ses locaux le 15 janvier 2015.

A l’occasion des commémorations du 70ème anniversaire de la libération des camps de concentration, pendant l’hiver et le printemps 1945, l’éditeur publiera le 17 mars 2015 "Traces de l'enfer".

Christine Dauphant, directrice éditoriale chargée des essais et documents, a réuni les récits de 6 déportés juifs rescapés des camps de concentration, qui comptent parmi les derniers survivants portant la parole des événements qu’ils ont subis.

Larousse a exceptionnellement rassemblé 5 d’entre eux, qui ont raconté leur arrestation (double pour Sarah Montard, qui s’était évadée du Vel d’hiv), évoqué leur vie dans l’enfer dans des camps et expliqué leur difficile réinsertion après la guerre.

Charles Palant n'a pu se déplacer en raison de son état de santé.

"Il n’y avait pas de psychologue pour se reconstruire à ce moment là.

On m’a donné un pantalon, une veste, 100 francs, et on m’a renvoyé dans la vie normale", explique Victor Pérahia, arrêté avec sa mère à 9 ans en 1942 et déporté 2 ans plus tard à Bergen Belsen.

"On n’a jamais frappé aux portes pour parler, nous le faisons parce qu’on nous le demande.

J'ai rejoint le groupe qui recueille des témoignages filmés, le travail a été fait.

Les négationnistes, on les emmerde", déclare vigoureusement Henri Borlant, déporté à 15 ans, en 1942, à Auschwitz.

Malgré les obstacles administratifs à son retour, il reprend ses études en 3ème à 18 ans et deviendra médecin.

Marceline Loridan Ivens, arrêtée à 15 ans en 1944, déportée à Auschwitz, a raconté cette partie de sa vie dans un film, "La petite prairie aux bouleaux".

Elle relate avec une colère contenue les réactions de certains élèves lorsqu’elle le projette dans les établissements où son témoignage est sollicité.

"Il faut être conscient des réalités d’aujourd’hui et prendre des mesures", déclare-t-elle à la suite d’une question établissant un lien entre la Shoah et la résurgence actuelle de l’antisémitisme, dramatiquement illustrée récemment par la prise d’otages dans un supermarché casher à Vincennes.

4 des coauteurs du livre à paraître chez Larousse ont par ailleurs déjà publié le récit de leur déportation chez d’autres éditeurs au cours des dernières années.

Résumé

Il y a 70 ans, la Seconde Guerre Mondiale s'achevait.

La découverte et la libération des camps de concentration par les Américains et les Soviétiques (Auschwitz est libéré le 27 janvier 1945, Buchenwald le 11 avril 1945, Bergen Belsen le 15 avril 1945, Dachau le 29 avril 1945, Ravensbrück le 30 avril 1945, et Mauthausen le 5 mai 1945) est un traumatisme historique et humain d'une ampleur inégalée.

En plus du témoignage indispensable d'Ida Grinspan, survivante d'Auschwitz déportée à l'âge de 14 ans, cet ouvrage rassemble également les récits poignants de 5 témoins directs rescapés des camps d'Auschwitz, Buchenwald, Theresienstadt et Bergen Belsen : Marceline Loridan lvens, déportée en 1944 à Auschwitz à 15 ans dans le même convoi que Simone Veil, transférée à Bergen Belsen puis à Theresienstadt, devenue cinéaste.

Sarah Montard, qui réussit à s'échapper du Vél d'Hiv le 16 juillet 1942 avec sa mère avant d'être reprise et déportée à Auschwitz en 1944 sur dénonciation…

Henri Borlant, seul survivant d'un convoi parti en 1942 et qui réussit à s'évader avant la libération d’Auschwitz.

Charles Palant, déporté à Auschwitz puis à Buchenwald, militant des Droits de l'Homme et cofondateur du MRAP.

Victor Pérahia, arrêté en 1942 à 9 ans, déporté à Bergen Belsen en 1944, et qui fut sauvé de la sélection grâce à l'amour, l'instinct de survie et l'intelligence de sa mère.

En plus de ces témoignages percutants et émouvants, des documents bouleversants et inédits : des copies d'interrogatoire, un récépissé pour une étoile jaune, des lettres envoyées de Drancy puis d’Auschwitz, des dessins, etc…

Lien Editions Larousse

Traces de l’enfer - 6 rescapés racontent l’horreur des camps

Ida Grinspan - Marceline Loridan Ivens - Sarah Montard

Henri Borlant - Charles Palant - Victor Pérahia

Editions Larousse : 17,90 €

© Editions Larousse

traces de l enfer