Un homme se meurt d'une tumeur au cerveau.

A ses côtés, une femme l'aime et lutte contre cette rivale.

Une concurrente implacable qui a pris possession de l'esprit et du corps de son amant.

Elle est face à la dégénérescence, face à l'abandon.

Incapable de faire le deuil de celui qui fut l'homme aimé et qui est dorénavant l'homme mourant.

Guettant l'éveil du désir dans les moindres réminiscences de ce corps qui s'enfuit vers l'au delà, cherchant dans la haine et la force de leur amour passé les raisons de croire encore, d'espérer.

Tu meurs…

Je vis.

Rien ne dure, seul compte l'instant présent, celui du partage et de la jouissance.

Le reste n'est que mémoire.

"Toutes les nuits je m'endors en rêvant que tu me surprends.

Que tu me prends.

J'ai la sensation de toi.

La frustration.

Et lorsque je te retrouve, atone sur ce lit dont tu ne te lèveras plus, je cherche l'homme de ces nuits, l'entrepreneur de mon désir endormi.

Je ne pense qu'au sexe.

Le reste n'est qu'habillage d'une vie"…

Cet ouvrage est un magnifique hommage à l'être aimé.

Il fait partie de ces exceptions bouleversantes qui se lisent très vite, larmes aux yeux.

Jamais un acte sexuel n'a paru aussi fort que dans ce livre.

Sophie Cadalen signe ici un texte d’une grande beauté, sans fards et sans excès, tout en nuances.

Attention : véritable bijou de la littérature !

Résumé

Tu meurs...

Je vis.

Ainsi commence et s’achève ce magnifique roman écrit en hommage à l’homme, à l’amour et au désir.

Vous serez tenu(e) en haleine au dessus d’un océan d’émotions parfois contradictoires et emporté(e) par le souffle narratif de cette femme tourmentée, qui se révolte et qui veut jouir encore malgré sa peine…

Lien Editions Tabou

Tu meurs

Sophie Cadalen

Editions Tabou : 16 €

© Editions Tabou

tu meurs