Voici un livre d'une intense poésie qui interroge mais ne donne pas de réponses.

Lyrique.

Féérique.

Dérangeant.

Le lecteur est envahi par un sentiment d’inquiétude et, peu à peu, de peur quand il comprend que le sujet central du livre n’est pas les disparitions successives, mais l’incapacité de Liv à vivre dans le monde réel et à accepter les autres.

Elle aurait aimé vivre "avant", quand les gens n’existaient pas encore.

Et, dans les nuits blanches de l’été arctique, le roman a l’atmosphère hallucinatoire des rêves mais donne à voir un moment de profonde horreur.

C'est aussi un grand et vrai thriller !

Résumé

Dans une région très septentrionale de la Norvège, quasiment déserte, un endroit magnifique et spectral, où l'hiver est sombre et enneigé et l'été miraculeusement doux et radieux.

Comme généralement chez John Burnside, le monde est à la fois beau et sinistre.

Liv vit avec sa mère, un peintre qui s’est retiré là en pleine gloire pour mieux travailler.

Son seul ami est un vieil homme qui lui raconte des histoires de trolls, de sirènes et surtout de la huldra, une créature surnaturelle qui apparaît sous les traits d'une femme à l'irrésistible beauté pour séduire les jeunes gens et les conduire à affronter les dangers et la mort.

Un été, 2 des camarades de classe de la jeune fille meurent noyés l'un après l'autre, par des nuits calmes et claires, puis c'est le tour d'un 3ème homme, avant qu'un 4ème ne disparaisse sans laisser de trace.

Cet été là, la huldra pourrait bien prendre les traits de Maia, une amie de Liv et des 2 jeunes lycéens noyés.

Ces morts sont-elles accidentelles ou les jeunes gens ont-ils été poussés par un esprit malfaisant ?

Liv observe tout cela et tente de comprendre ce qui arrive mais elle ne parvient pas à donner du sens aux choses…

Lien Editions Métailié

L’été des noyés

John Burnside

Editions Métailié : 20 €

© Editions Métailié

l ete des noyes