Ce livre doit son titre à l'une des répliques cultes du film de Ken Loach : "Looking for Eric".

Comme Eric Bishop lui demandait quel était le plus beau but de sa carrière, Eric Cantona avait répondu :

"Mon plus beau but ? C'était une passe" !

Boutade de génie, qui constitue assurément le plus bel hommage à ce passing game qui définit, depuis la fin du XIXème siècle, l'essence même du football ouvrier et populaire, autrement dit, construit et tourné vers l'offensive…

Résumé

Le souci du beau jeu a progressivement cédé la place à l'idée jugée plus réaliste selon laquelle une équipe doit d'abord être organisée pour ne prendre aucun but.

La nécessité de marquer des buts, elle, ne repose plus sur une culture spécifique et sur des phases construites et apprises à l'entraînement, mais seulement sur les erreurs de l'adversaire, sur l'exploit individuel et sur les coups de pieds arrêtés.

C'est ce refus a priori de privilégier la construction du jeu qui explique que tant de matchs soient, de nos jours, si ennuyeux à regarder.

Et pourtant, les admirateurs du beau jeu ne manquent pas…

Lien Editions Flammarion

Le plus beau but était une passe

Jean Claude Michéa

Editions Flammarion : 15 €

© Editions Flammarion

le plus beau but etait une passe