Cet ouvrage sur le capitalisme mondial démontre les inégalités de revenus et des patrimoines générées par le système capitaliste.

"Le rendement du capital est depuis longtemps supérieur au taux de croissance de l’économie".

Résultat : la richesse va vers les plus riches…

CQFD !

Résumé

La répartition des richesses est l’une des questions les plus vives et les plus débattues aujourd’hui.

Mais que sait-on vraiment de son évolution sur le long terme ?

La dynamique de l’accumulation du capital engendre-t-elle inévitablement sa concentration toujours plus forte entre quelques mains, comme l’a pensé Marx au XIXème siècle ?

Ou bien les forces équilibrantes de la croissance, de la concurrence et du progrès technique conduisent-elles spontanément à une réduction des inégalités et à une harmonieuse stabilisation dans les phases avancées du développement, comme l’a cru Kuznets au XXème siècle ?

Ce livre tente de répondre à ces questions à partir de données historiques et comparatives beaucoup plus étendues que toutes les études antérieures.

Parcourant 3 siècles et plus de 20 pays, il offre une perspective inédite sur les tendances à l’œuvre et un cadre théorique renouvelé pour en comprendre les mécanismes.

Dès lors que le taux de rendement du capital dépasse durablement le taux de croissance de la production et du revenu, ce qui était le cas jusqu’au XIXème siècle et risque fort de redevenir la norme au XXIème siècle, alors le capitalisme produit mécaniquement des inégalités insoutenables, arbitraires, remettant radicalement en cause les valeurs méritocratiques sur lesquelles se fondent nos sociétés démocratiques.

Des moyens existent pour inverser cette tendance, tout en repoussant les replis nationalistes ou totalitaires, mais la voie est étroite…

 

Lien Editions du Seuil

 

Le capital au XXIème siècle

Thomas Piketty

Editions du Seuil : 25 €

 

© Editions du Seuil

 

le capital au XXIeme siecle