"Le Docteur Tanquerel, auquel strictement aucune faute professionnelle n’est reprochée, est évincé de son poste pour avoir localement tenu une position déontologique de respect du secret médical"...

Extrait de la lettre d’Avenir Hospitalier adressée au ministère de la santé.

Parce qu’il a voulu dévoiler un scandale national le Docteur Tanquerel en a payé le prix fort. Humiliation publique, procès en incompétence, chantage, intimidation et mise au placard.

La violation du secret médical serait pourtant pratiquée par 80 % des hôpitaux.

Depuis 2008, les hôpitaux publics sont soumis à une exigence de rentabilité.

Payés par l’Assurance Maladie à chaque prestation réalisée, ils font appel à des sociétés privées qui  vérifient dans les dossiers médicaux si aucun acte n’a été oublié.

Pour ce faire, elles accèdent en toute impunité à l’ensemble de nos données confidentielles…

Ce livre est le récit détaillé d’une incroyable tourmente professionnelle où s’opposent intérêts financiers et droits des malades.

Résumé

Depuis la réforme du mode de financement des hôpitaux qui instaure le remboursement par la sécurité sociale de chaque acte, l’Etat s’est adjoint les services d’ "Agences Conseil" entièrement privées.

Ces dernières soutiennent l’institution en optimisant les procédures de remboursement.

Pour ce faire, elles bénéficient d’un accès à l’ensemble de la vie médicale des patients.

Or, le respect de la vie privée et le secret médical sont 2 droits fondamentaux du patient.

Le secret médical s'impose à tous les médecins.

Il couvre tout ce qui est venu à leur connaissance dans l'exercice de leur profession, c'est à dire non seulement ce que leur a confié le patient, mais aussi ce qu'ils ont vu, entendu ou compris (article 4 du code de déontologie médicale, article R.4127-4 du code de la santé publique).

Le Docteur Jean Jacques Tanquerel découvre le scandale alors qu’il est responsable de la tarification à l’Hôpital de Saint Malo et donne l’alerte.

Il est aussitôt pris dans une incroyable tourmente où s’opposent intérêts financiers et droits des malades et le paie de sa personne.

Victime d’un Burn Out, il a dû prendre un long congé maladie.

Aujourd’hui l’Ordre des Médecins lui donne raison et la CNIL vient de publier un rapport accablant pour la puissance publique.

Ce témoignage pose les problématiques de cette question fondamentale pour tous par un récit vivant et de l’intérieur.

 

Lien Editions Max Milo

 

Le serment d’hypocrite

Secret médical : le grand naufrage

Jean Jacques Tanquerel

Editions Max Milo : 16 €

 

© Editions Max Milo

 

le serment d hypocrite