Tout commence le 20/01/2006.

Le dîner de shabbat s’achève.

Ilan a choisi de sortir ce soir là malgré les réticences de sa mère.

En refermant la porte de l’appartement, il lui adresse un baiser pour la réconforter.

Ce sera le dernier…

Ruth Halimi s’exprime pour la 1ère fois dans ce livre.

Son témoignage est d’une très grande force parce qu’il refuse de céder à une émotion facile.

La barbarie des preneurs d’otage et leur antisémitisme font d’autant plus froid dans le dos que ce récit s’en tient aux faits.

Le livre de Ruth Halimi et Emilie Frèche ne triche jamais avec la vérité.

Il montre, au fil de ces 24 jours, l’impuissance de la police.

Il révèle aussi des erreurs qui font dire à Ruth Halimi que son fils aurait pu être sauvé.

Nul ne pouvait imaginer que dans la France de 2006 se produise un tel événement.

Et pourtant…

Résumé

Elle est entrée dans une boutique de téléphonie sur le boulevard Voltaire.

Elle a fait mine de s'intéresser aux nouveaux portables, a obtenu le numéro du vendeur et s'en est allée.

Elle l'a rappelé dès le lendemain, lui a dit qu'elle voulait le revoir.

Ilan ne s'est pas méfié.

Il avait 23 ans, la vie devant lui...

Comment pouvait-il se douter qu'en rejoignant cette jolie fille dans un café de la porte d'Orléans, il avait rendez vous avec la mort ?

Le vendredi 20/01/2006, Ilan Halimi, choisi par le Gang des Barbares parce qu'il était juif, est enlevé et conduit dans un appartement de Bagneux.

Il y sera séquestré et torturé pendant 3 semaines avant d'être jeté dans un bois par ses bourreaux.

Retrouvé gisant nu le long d'une voie de chemin de fer à Sainte Geneviève des Bois, il ne survivra pas à son calvaire.

Dans ce récit poignant, Ruth Halimi revient sur ces 24 jours de cauchemar.

24 jours au cours desquels elle aura reçu plus de 600 appels, des demandes de rançon dont le montant ne cessera de changer, des insultes, des menaces, des photos de son fils supplicié...

24 jours qu'elle devra passer à son bureau, sans rien dire à personne, en faisant même comme si tout allait bien pour laisser travailler le Quai des Orfèvres.

Mais le Quai des Orfèvres ne sait pas à quels individus il a affaire.

Il ne mesure pas la haine antisémite qui habite les ravisseurs, et ne s'imagine pas qu'Ilan pourrait perdre la vie...

 

Lien Editions Seuil

 

24 Jours - La vérité sur la mort d'Ilan Halimi

Ruth Halimi & Emilie Frèche

Editions Seuil : 18,10 €

 

© Editions Seuil

 

24 jours la verite sur la mort d ilan halimi