Valérie Trierweiler et ses problèmes conjugaux commencent à me sortir par les yeux mais ce qui m’agace le plus c’est la compassion des medias pour un sujet digne de romans à l’eau de rose !

Je viens de lire un article dans Le Figaro du 24/01/2014 qui m’a révoltée !

A savoir :

"Valérie Trierweiler est préoccupée par sa situation matérielle.

La réflexion et les discussions sur sa séparation portent aussi sur ses conséquences matérielles.

Valérie Trierweiler a 3 enfants à charge dont l’un poursuit des études à l’étranger.

Elle n’a pas un sou de côté…

Elle est préoccupée par son engagement auprès d’associations humanitaires".

Je vais me permettre de lui souffler quelques idées…

Etant une femme de gauche, elle doit d’abord cesser de vivre à droite.

Il lui faut s’inscrire rapidement à Pôle Emploi si sa "chronique littéraire" à Paris Match ne suffit pas à lui éviter le seuil de pauvreté (9 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté en France) et s’inscrire aussi aux Restaurants du Coeur.

Enfin, il lui faut se rappeler que les associations humanitaires pullulent en France (terminés les voyages en Afrique et en Inde).

La misère existe en France et je lui signale quelques associations qui l’accueilleront à bras ouverts :

Croix Rouge Française

Fondation Abbé Pierre

Plan France

Secours catholique

Secours populaire

Sidaction

Et pourquoi pas Les Restaurants du Cœur ?...

CQFD !

 

pole emploi

 

© Pôle Emploi

 

les restaurants du coeur

 

© Les Restaurants du Coeur

 

valerie trierweiler finances

 

© Le Figaro