Le Docteur Renaud de Beaurepaire, chef de pôle de psychiatrie à Villejuif, rend ici compte de son expérience de chercheur et de psychiatre : sur les centaines de malades soignés depuis plus de 4 ans au Baclofène, la majorité a connu la guérison.

Il met à mal les idées reçues sur ce médicament et démonte les intérêts politico économiques responsables d’une situation qu’il n’hésite pas à qualifier de "Non assistance à personne en danger"…

Résumé

Sait-on que l’alcoolisme tue en France 120 personnes par jour, alors qu’il existe un médicament qui pourrait leur sauver la vie ?

Pourquoi n’y ont-elles pas accès ?

Comment s’explique ce scandale ?

En 2008, l’immense succès du livre du Docteur Olivier Ameisen, qui racontait comment il s’était guéri lui même de son alcoolisme grâce au Baclofène, lance la polémique.

Laboratoires pharmaceutiques, experts médicaux, autorités sanitaires…

On assiste à une véritable levée de boucliers contre l’utilisation de ce myorelaxant dans le traitement de l’alcoolisme.

Seuls quelques médecins, au fait de l’innocuité de la molécule, commencent à le prescrire.

Avec des résultats étonnants.

 

Lien Editions Albin Michel

 

Vérités et mensonges sur le Baclofène

Renaud de Beaurepaire

Editions Albin Michel : 15 €

 

 

verites et mensonges baclofene